Éoliennes, le vent de la colère

Éoliennes, le vent de la colère © stock.adobe.com

Trop c’est trop ! Entre nuisances visuelles et désorientation de la faune, les éoliennes deviennent bien trop nombreuses, et leur apport est irrégulier, par définition. Au niveau financier, ce n’est pas plus glorieux. Entre entretien et coûts des démolitions, les éoliennes terrestres devraient soit évoluer, soit disparaître.

Publié le  à 0 h 0

Articles

Parc d’éoliennes à Cussy les Forges (89), quid des espèces en voie de disparition ? Cigognes noires, milans royaux... Le vent de la colère se lève

Le projet de parc d’éoliennes à Cussy les Forges lève un vent de colère. Les travaux ont débuté alors qu’une décision de justice ne doit être rendue (...)

Oléron : un parc éolien au centre d’un parc naturel ? Quand l’absurdité n’a plus un souffle de bon sens

Décidemment, le vent de la colère n’est pas prêt de faiblir, face à ces projets de plus en plus stupides de déploiement d’éoliennes tous (...)

Mots-clés dans le même groupe

Congrès mondial de la nature

Le monde reconnaît de plus en plus le lien inextricable entre conservation de la biodiversité et bien-être économique et humain, une connexion que la (...)