Groenland : il pleut cet été à 3.000 mètres d’altitude ! L’île bientôt dégagée des glaces ? La convoitise des terres s’accélère !

Groenland : il pleut cet été à 3.000 mètres d’altitude ! © Zurbains.com/stock.adobe.com

Il pleut au Groenland, à 3.000 mètres d’altitude. Le réchauffement climatique s’accélère et les mesurettes prises par les différents pays n’y changeront donc rien. Pis encore. Les USA, la Russie et la Chine se sont lancés dans une nouvelle course à l’exploitation des sous-sols des nouveaux territoires accessibles avec la fonte de la calotte glaciaire. Nous ne changerons donc jamais, toujours aussi stupides !

Publié le

 Réchauffement climatique : le Groenland dégagé de ses glaces

Il a plu au Groenland, à 3 000 mètres d’altitude. C’est une image inédite : de la pluie sur une vitre, à 3000 mètres d’altitude au sommet du Groenland. D’ordinaire, l’été, il peut neiger sur ces glaciers. Cette année, sur des images satellite, on distingue des petites taches bleues qui ont remplacé la neige, sur certaines zones. "Le réchauffement dans les régions polaires est trois fois plus important au niveau global. Dans le niveau global, il était à environ +1 degré, dans les régions polaires il est à plus de 3 degrés", explique Robert Vautard, climatologue.

 Le pire étant la course aux sous-sols du Groenland !

La connerie humaine étant sans limite, Trump souhaitait mettre la main sur le Groenland, histoire de prendre possession de ses sous-sols. Les territoires de l’Arctique sont riches en matériaux indispensables à l’industrie (or, zinc, cuivre, graphite, nickel, platine, uranium) et en hydrocarbures. Et la fonte de la calotte glaciaire est une aubaine pour les économies positionnées dans cette course à l’exploitation des vastes ressources souterraines de l’Arctique. La Russie et la Chine ont devancé les Américains. D’après le cabinet de conseil financier Guggenheim Partners, plusieurs centaines de projets d’infrastructures représentant plus de 860 milliards de dollars d’investissements sont en train de voir le jour dans l’océan le plus septentrional du globe.

Changement climatiqueRéchauffement climatiqueConnerie humaineGroenland

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!