GreenWashing : Le vent en poupe des éoliennes laisse place au vent de la colère

Un vent de colère se lève sur les éoliennes © Zurbains.com/stock.adobe.com

De plus en plus de médias lèvent le voile, bien tardivement, sur les travers du développement des éoliennes en France. Entre profits financiers et lobbying, l’intérêt pour la société de cette source d’énergie verte reste encore discutable.

Publié le

 Les éoliennes de la démesure...

Il est désormais impossible de voyager en France sans subir la présence d’éoliennes dans le paysage. Ce n’est encore rien nous promet-on. Les idées fusent et les éoliennes déployées en mer seront nombreuses, quitte à sacrifier des espaces marins dont la nature reste encore maître des lieux. La plus grande éolienne du monde va avoisiner la taille de la Tour Eiffel (32 mètres de moins), et ce n’est que le début.

 Transition énergétique et business...

La volonté de changer de sources d’énergie n’est pas tombé dans les oreilles de sourds, du business pour bon nombre de sociétés, peu regardantes sur les finalités. La société souhaite des éoliennes, et bien soit, ils en fournissent. Si économiquement l’affaire est rentable ? Bien évidemment ! Ne comptons pas le

 Un enjeu politique

Les énergies vertes sont devenues un thème majeur de la campagne présidentielle. Entre ceux qui les estiment indispensables et ceux qui les accusent de détruire les paysages ou de faire du bruit, le débat est vif. Bernard de La Villardière et Dossier Tabou ont donc mené l’enquête sur ces énergies vertes. La diffusion du reportage sur M6 a été effectuée le dimanche 5 décembre 2021.

 Du business avant tout

En caméra cachée, les journalistes ont découvert les pratiques des commerciaux de ces nouvelles énergies. Leur principale motivation : l’argent ! Ils n’hésitent pas à offrir des sommes vertigineuses pour convaincre les maires d’installer des
éoliennes dans leurs communes. Alors la promesse des énergies renouvelables ne serait-t-elle qu’une illusion ? Les promoteurs seraient-ils plus intéressés par le business que par l’écologie ?

Bernard de La Villardière a embarqué à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) avec des militants de Sea Shepherd. À moins de 20 kilomètres des côtes, on s’apprête à implanter 62 éoliennes de la taille de la tour Montparnasse. Pour cela, il faudra pourtant détruire les fonds marins dans une zone qui abrite des dauphins, des phoques ou des coraux millénaires. Et cette électricité subventionnée coûtera trois fois plus cher que le prix moyen !

 Panneaux solaires

Dossier Tabou a aussi mené l’enquête sur les panneaux solaires. En France, on rase de plus en plus de forêts pour implanter ces centrales que l’on dit “vertes”. Mais cette énergie est-elle aussi propre qu’elle en a l’air ? 80% des panneaux installés en France sont produits en Chine. En nous faisant passer pour des touristes, nous avons réussi à pénétrer dans la région de Leschan et découvert les
effroyables conditions d’extraction de la silice, la matière première indispensable pour produire ces panneaux. Nous avons aussi rencontré des Ouïghours qui ont fui leur pays et nous ont révélé que la Chine avait recours au travail forcé
pour raffiner la silice.

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article GreenWashing : Le vent en (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...

Changement climatiqueTransition énergétiqueEspaces naturelsÉcologieGreen washing