Hausse des prix en France : le prix des produits alimentaires importés a grimpé de +41.5% depuis un an !

Hausse des prix en France : le prix des produits alimentaires importés a grimpé de +41.5% depuis un an ! © stock.adobe.com

Selon les derniers chiffres publiés par l’INSEE, le prix des matières premières importées accélère fortement. Les seuls produits alimentaires importés ont vu leur prix augmenter de 41.5% en l’espace d’une année.

Publié le


Plus que jamais, avec l’explosion du coût des transports, les prix des produits importés sont en forte hausse. La hausse des prix de l’énergie est en partie en cause, la saturation et les soucis logistiques post-covid ne sont pas neutres également. Plus que jamais, les Français souhaitant réduire leur budget alimentaire se doivent de consommer local, et d’acheter des produits de saison. Rappel : les fraises au mois d’avril ne sont pas des produits de saison (serres chauffées).

Matières premières : envolée des prix

En mars 2022, le prix du pétrole en euros accélère vivement (+24,7 % après +11,6 % en février). Les prix en euros des matières premières importées (hors énergie) accélèrent fortement eux aussi (+9,3 % après +3,8 %), qu’il s’agisse des prix des matières premières industrielles (+10,9 % après +5,1 %) ou de ceux des matières premières alimentaires (+7,7 % après +2,6 %).

Matières premières alimentaires

Les prix en euros des matières premières alimentaires importées progressent fortement en mars (+7,7 % après +2,6 % en février). Les prix des oléagineux (+15,2 % après +5,3 %), des céréales (+11,5 % après +2,7 %), des produits de la mer (+10,4 % après +2,0 %) et de la viande (+8,6 % après +1,2 %) accélèrent fortement. Les prix du sucre, quant à eux, se redressent nettement (+8,1 % après −1,7 %). Seuls les prix des denrées tropicales se replient (−3,7 % après +2,5 %).

Evolution des prix des produits alimentaires importés (c) INSEE

Ensemble des produits alimentaires (c) INSEE

Pétrole

En mars 2022, le prix en dollars du baril de pétrole brut de la mer du Nord (Brent) bondit (+21,1 % après +11,9 %), s’établissant en moyenne à 117,2 dollars. En euros, l’accélération du prix du baril est plus marquée encore (+24,7 % après +11,6 %), du fait de la dépréciation de l’euro vis-à-vis du dollar en mars.

Matières premières industrielles

Les prix en euros des matières premières industrielles accélèrent fortement en mars (+10,9 % après +5,1 % en février), dans le sillage des matières minérales (+12,2 % après +5,8 %). Les prix des métaux non ferreux sont en forte hausse (+14,4 % après +5,2 %), tout comme ceux des métaux ferreux (+9,2 % après +7,5 %) et des métaux précieux (+9,1 % après +2,6 %).

Matières premières agro-industrielles

Les prix des matières premières agro-industrielles accélèrent aussi (+4,6 % après +2,1 %), sous l’impulsion des prix de la pâte à papier (+11,5 % après +4,7 %) et de ceux des fibres textiles naturelles (+4,6 % après +3,4 %). Les prix du caoutchouc, pour leur part, sont peu dynamiques (+0,3 % après +0,7 %), quand ceux des bois SCIés de conifères (+0,1 % après +0,7 %) et des bois sciés tropicaux (+0,1 % après −0,4 %) sont quasi stables.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article Hausse des prix en France (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...