Ma tribu éco-citoyenne
Vous êtes ici : Accueil » Actualités » Revue de presse web » Qui arrêtera la fronde des maires anti-pesticides ?

Qui arrêtera la fronde des maires anti-pesticides ?

A Alice Pouyat

Qui arrêtera la fronde des maires anti-pesticides ?
©stock.adobe.com

Qui arrêtera la fronde des maires anti-pesticides ?
C’est un groupe d’irréductibles qui grossit de jour en jour, et fait pression sur le gouvernement. Créé fin août, le collectif des "Maires anti-pesticides" compte aujourd’hui une soixantaine de membres. Tous ont pris des arrêtés interdisant ou restreignant l’usage de ces produits.
 
Des édiles "hors la loi", puisque les communes ne sont pas compétentes pour prendre des décisions sur l’utilisation de produits phytosanitaires.
 
Ces frondeurs viennent de zones rurales mais aussi urbaines, et désormais de grandes villes : Paris, Grenoble, Clermont-Ferrand, Lille et Nantes se sont associées au mouvement jeudi. Le département du Val-de-Marne a même rejoint le collectif.
 
"Il est de notre devoir de protéger la biodiversité et la santé de nos concitoyens, en application du principe de précaution", justifie Florence Presson, adjointe au maire de Sceaux (92) en charge de la transition écologique, qui a lancé le site et le compte twitter des maires anti-pesticides.
 
Elle ajoute : "Avec ce groupe, nous espérons faire entendre notre voix et nous soutenir les uns les autres. Nous montrons que nous ne sommes pas un petit groupe d’illuminés que l’on fait taire d’une pichenette !"


5 à 10 mètres entre les épandages et les habitations ?
Avant l’été, ils n’étaient pourtant qu’une poignée de frondeurs. Le plus médiatisé a été le maire breton du village de Langouët (Ille-et-Vilaine) dont We Demain vous avait parlé ici, qui a pris dès le 18 mai un arrêté établissant une distance de sécurité de 150 mètres entre les épandages et les habitations. Un arrêté suspendu fin août par le tribunal administratif.
 
Ce procès suscite un élan de solidarité chez d’autres maires, et pousse le gouvernement à clarifier sa position. Le 7 septembre, il explique vouloir fixer une distance minimum… de cinq à dix mètres entre les épandages de pesticides et les habitations. Mais cette proposition est jugée "très insuffisante" par les associations écologistes et ne fait qu’accroître la polémique.


Des pesticides controversés
Il est vrai que ce projet de décret gouvernemental suit a minima un avis de l’Agence nationale de sécurité alimentaire (Anses) publié en juin. Le document n’a évalué l’exposition de résidents qu’à ces seules distances (2-3, 5 et 10 mètres), qui ont donc été retenues. D’autres régions du monde ont été plus strictes, comme la Wallonie, imposant une distance de 50 mètres près des écoles par exemple.

Irréaliste, dénoncent les agriculteurs de la FNSEA, qui estiment que des distances de sécurité de 100 à 150 mètres les priverait de "15 % à 20 % de la surface agricole française", et demandent plutôt des décisions au cas par cas.

Les écologistes rétorquent que ces espaces resteront cultivables… mais sans pesticides.


Consultation en ligne
Désormais, les maires de grandes agglomérations montent aussi au front. En soutien aux zones rurales. Mais ils se disent aussi concernés. Pour rappel, le glyphosate est aujourd’hui interdit dans les espaces verts publics et les jardins des particuliers, mais "pas dans les copropriétés qui représentent des espaces conséquents, ni dans les espaces privés comme les voies de la SNCF", explique Florence Pression. Ces maires de grandes villes réclament donc une interdiction totale sur leur territoire.
 
Pour trancher la question, le gouvernement a finalement lancé lundi une consultation en ligne, ouverte à tous jusqu’au 1er octobre. Faut-il établir des règles plus strictes partout en France ? Laisser les maires prendre des décisions selon les situations locales ?
 
Tous les citoyens sont appelés à s’exprimer. Le gouvernement devrait trancher d’ici le mois de novembre.
 



Voir en ligne : https://www.wedemain.fr/Qui-arreter...

Donner votre avis sur cet article: Qui arrêtera la fronde des maires (...)

Attribuez des étoiles pour indiquer votre choix : 1 étoile, pas top, 5 étoiles, Top !

Forum: à propos de Qui arrêtera la fronde des maires (...)

Un message, un commentaire ?

À découvrir également

Rechercher

Lettre de la Tribu (hebdomadaire)

 

TOP 5 des posts Zurbains 2019 les plus lus

1.  

Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?
Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?

2.  

Cantines scolaires de Bondy et Noisy-le-Sec : repas végétariens, produits Bio, réduction des déchets... Des exemples à suivre
Cantines scolaires de Bondy et Noisy-le-Sec : repas végétariens, produits Bio, réduction des déchets... Des exemples à suivre

3.  

4 & 5 juillet 2019 : appel au boycott des réseaux sociaux ! Probablement non entendu, ni suivi...
4 & 5 juillet 2019 : appel au boycott des réseaux sociaux ! Probablement non entendu, ni suivi...

4.  

Empreinte écologique, bio-capacité, théories de l'effondrement et de la décroissance, faisons le point...
Empreinte écologique, bio-capacité, théories de l’effondrement et de la décroissance, faisons le point...

5.  

Investissement sur la vanille : un placement qui peut vous laisser un goût bien amer
Investissement sur la vanille : un placement qui peut vous laisser un goût bien amer

Publiez vos articles sur Zurbains.com

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

TOP 10 des posts Zurbains les plus likés

1Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?
(5 - 3 votes)
2Mômes trotteurs. Sorties en famille à Paris
(4.97 - 1 vote)
3Cantines scolaires de Bondy et Noisy-le-Sec : repas végétariens, produits Bio, réduction des déchets... Des exemples à suivre
(4.97 - 1 vote)
4Empreinte écologique, bio-capacité, théories de l’effondrement et de la décroissance, faisons le point...
(4.97 - 1 vote)
5Explosion du déficit budgétaire français à fin mai 2019 : pas de panique, tout est sous contrôle, enfin presque...
(4.97 - 1 vote)
6Record absolu de température sur la Terre en juin 2019
(4.97 - 1 vote)
7Centrales nucléaires et canicule : un double-effet brûlant pour l’environnement
(4.97 - 1 vote)
8Canicule de juin : rendue au minimum 5 fois plus probable à cause de l’activité humaine
(4.97 - 1 vote)
915.000 trottinettes électriques sur Paris : trop de concurrence, de dégradations, le port du casque obligatoire et ce serait la fin
(4.97 - 1 vote)
10Fête du cinéma : prix réduits à 4€ jusqu’au 3 juillet 2019
(4.97 - 1 vote)
11Plafonnement des loyers sur Paris II, le retour
(4.97 - 1 vote)
12Vacances 2019 : la France, 1ère destination des Français, budget oblige
(4.97 - 1 vote)
13Investissement sur la vanille : un placement qui peut vous laisser un goût bien amer
(4.97 - 1 vote)
14Soldes d’été 2019 : dates, produits, règles, amendes pour fausses soldes
(4.5 - 2 votes)
15Facebook, un terreau fertile pour la prolifération de logiciels malveillants
(3.97 - 1 vote)
16Canicule : les marchands de glaces multiplient leurs ventes par 6 !
(3.97 - 1 vote)