Budget étudiant : +2.5% de hausse pour la année universitaire 2021-2022, soit un budget total de 9880 euros

Budget étudiant : +2.5% de hausse pour la année universitaire 2021-2022, soit un budget total de 9880 euros © stock.adobe.com

Le syndicat d’étudiants UNEF a publié son étude annuelle sur le coût de la vie étudiante. En hausse de +2.5% pour la rentrée 2021, soit 247 euros, le coût d’une année universitaire est estimée à 9.880 euros. Le logement reste le principal poste de dépenses.

Publié le

Hausse du coût de la vie de 2.5%

Sans compter l’inflation, promise en hausse, les finances des étudiants seront une nouvelle fois mise sous pression. Avec la crise COVID et le manque de jobs étudiants proposés pendant de longs mois, les étudiants doivent toujours faire face à une hausse des loyers. Le logement reste, de loin, le premier poste de dépenses pour les étudiants.

247 euros de plus pour l’année 2021-2022

Dans son rapport annuel, l’Unef prévoit une augmentation moyenne du coût de la vie étudiante de 2,5% pour la rentrée scolaire 2021-2022, soit 247 euros par an. Ainsi, le budget total pour une année entière est estimée à 9.880 euros par l’Unef.
Pour lutter contre la précarité étudiante, le syndicat étudiant demande plusieurs réformes.

Hausse des loyers

Cette hausse de 2.5% pour l’année 2021-2022 résulte notamment de l’augmentation des loyers en province et en banlieue parisienne explique le rapport. Selon les académies, ainsi que les villes, les loyers pour les logements étudiants vont du simple au triple.

Bourses étudiantes : demande de réforme

Pour lutter contre la précarité étudiante, l’Unef demande une réforme du système des bourses étudiantes pour augmenter leur montant, étendre le nombre des bénéficiaires et y intégrer les étudiants étrangers. Le syndicat prône également la mise en place d’une "allocation d’autonomie pour chaque jeune en formation, sans condition de ressources".

Impact des APL

Enfin l’UNEF dresse un bilan défavorable de la présidence Macron, avec une baisse du pouvoir d’achat des étudiants. Alors que sous les présidents Hollande et Sarkozy, le pouvoir d’achat des étudiants s’était amélioré respectivement de 92 et 45 euros, il aurait baissé de 40 euros sous la présidence de Macron. Ce bilan repose en partie sur la réforme des APL, mise en place début 2021. Cette réforme des APL, prenant en compte, les revenus récents de l’allocataire et non plus ceux de l’année N-2 est forcément défavorable aux étudiants.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!