Les prix de l’immobilier ne cessent de progresser !

Les classes moyennes en difficulté.

Malgré une baisse historique des taux bancaires, acquérir un bien immobilier devient de plus en plus inaccessible aux classes moyennes.C’est le chiffre choc

mercredi 9 février 2011, par

Malgré une baisse historique des taux bancaires, acquérir un bien immobilier devient de plus en plus inaccessible aux classes moyennes.

C’est le chiffre choc de l’inflation immobilière : à pouvoir d’achat et à prix constants, un candidat à l’accession à la propriété ne pourra plus acquérir aujourd’hui que la moitié de la surface qu’il aurait acquis 12 ans plus tôt.

On connaît les prix de l’immobilier de Paris intra-muros ; même si les experts immobiliers soulignent qu’ils restent inférieurs à ceux des grandes capitales européennes, il n’en demeure pas moins que même les classes moyennes aisées sont obligées de s’expatrier ou de renoncer à se loger dans la Ville lumière. Mais Paris n’est que la caricature d’une montée des prix de l’immobilier qui n’en finit pas de battre des records sur l’ensemble du territoire national.

Les données révélées par une étude de la société Empruntis apportent un témoignage particulièrement concret et intéressant sur le pouvoir d’achat immobilier de nos concitoyens.

Empruntis définit le pouvoir d’achat immobilier comme étant la capacité des ménages à acheter un logement, en intégrant les taux de crédit et l’évolution des prix. Il ressort qu’en 12 ans, ce pouvoir d’achat spécifique aurait diminué de 50% ! Autrement dit, un particulier disposant de 10 000 € d’apport personnel et pouvant rembourser 1 000 € par mois sur 25 ans, aurait pu acheter un logement de 132 m2, il y a 12 ans. Aujourd’hui, dans les mêmes conditions financières, il ne pourrait plus acquérir qu’un bien de 65 m2...

Certes, il s’agit de moyennes sur toute la France, mais il est clair que tous les centres-villes des grandes agglomérations sont concernés par ces chiffres.

La toute récente augmentation des taux de crédit long terme va encore diminuer la capacité d’emprunt des particuliers, sans faire baisser les prix, d’où une situation de blocage d’un marché immobilier déjà restreint. La France de propriétaires voulue par le président de la République n’avance plus...

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises

vendredi 15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite (...)

Logement : les conditions s'améliorent, mais les problèmes de chauffage, de bruits et de surpeuplement restent encore bien trop fréquents

vendredi 15 février 2019

Les conditions de logement s’améliore en France, mais restent déplorables. Saviez-vous qu’en France, encore 1.7% des ménages ne possèdent (...)

EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé

jeudi 14 février 2019

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de (...)

Crédit Agricole SA : résultat net de 4.4 milliards d'euros, en progression de +20.6%

jeudi 14 février 2019

La fin d’année 2018, taquine sur les marchés financiers, n’aura pas perturbé plus que de raison l’excellente année de résultats du Crédit (...)