Le dépeçage de la Grèce voulu par l’Union européenne !

La Chine poursuit inexorablement sa mainmise...

Le cauchemar européen se poursuit pour les Grecs. Préfigure-t-il ce qui se passera pour tous les pays qui seront déstabilisés par les marchés financiers ?La

mercredi 27 avril 2011, par

Le cauchemar européen se poursuit pour les Grecs. Préfigure-t-il ce qui se passera pour tous les pays qui seront déstabilisés par les marchés financiers ?

La Chine poursuit inexorablement sa mainmise sur les infrastructures et les entreprises grecques avec la bénédiction de Bruxelles.

On appelle ça un dispositif d’aide de l’Union européenne. Outre le fait que les milliards prêtés à la Grèce par les structures européennes et internationales, le sont à un taux qui objectivement contribue à alourdir le déficit budgétaire du pays, l’arrivée massive des capitaux chinois et le dépeçage des services et entreprises publics grecs devient surréaliste.

L’Union européenne encourage la privatisation de tous les secteurs détenus en majorité par l’Etat grec. Sont concernés : l’énergie, l’eau, les transports et les ports, richesse traditionnelle du pays. La Chine profite à fond de cette opportunité puisque comme le dénonce des économistes grecs, l’Etat vend même des entreprises qui se portent très bien financièrement.

D’autres prédateurs arrivent sur le terrain puisque l’hallali a été lancé par Bruxelles.
Abu Dhabi veut racheter des sites olympiques pour en faire des casinos ; les Allemands veulent mettre la main sur la compagnie de téléphone et le PMU français lorgne sur le marché des paris hippiques. La Bourse d’Athènes est si basse que les entreprises nationales seront de facto bradées..., regrette l’économiste Giorgos Delastik.

Après un an d’une austérité drastique, la Grèce apparaît de plus en plus affaiblie et les travailleurs grecs n’ont plus grand-chose à céder dans un contexte qui a déjà vu le chômage progresser de 15% et les salaires régresser en moyenne de 14%. Les rumeurs de restructuration de la dette grecque sont persistantes. On évoque de plus en plus un rallongement de la durée du remboursement de l’ensemble de la dette grecque, évaluée à 340 milliards d’euros...

On imagine sans peine ce que donnerait un referendum local sur l’Europe.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Immobilier : la vente à terme, entre viager et vente traditionnelle, une alternative méconnue

vendredi 17 mai 2019

Le principe de la vente à terme consiste à vendre un bien immobilier et à percevoir son paiement étalé dans le temps pendant une durée (...)

Taxe d'habitation : suppression, même pour les plus aisés, lentement mais surement, en attendant la taxe remplaçante

vendredi 17 mai 2019

Les Français ne sont pas dupes. La suppression de la taxe d’habitation sera remplacée par un autre prélèvement. Le gouvernement marche sur (...)

Immobilier : la vente à terme, entre viager et vente traditionnelle, une alternative méconnue

vendredi 17 mai 2019

Le principe de la vente à terme consiste à vendre un bien immobilier et à percevoir son paiement étalé dans le temps pendant une durée (...)