Sécu : Buzyn défend au Sénat un budget qui protège mieux les plus fragiles

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a défendu lundi au Sénat, à majorité de droite, un budget de la Sécurité sociale pour 2019 qui protège mieux les plus fragiles.

lundi 12 novembre 2018, par

Sécu : Buzyn défend au Sénat un budget "qui protège mieux les plus fragiles"

Ce projet de loi "trace les perspectives d’avenir, celle d’une Sécurité sociale équilibrée, bientôt désendettée,qui investit dans son système de santé et protège mieux les plus fragiles", a déclaré Mme Buzyn devant les sénateurs qui ont entamé l’examen du texte, déjà adopté en première lecture par l’Assemblée nationale.

"J’assume de consacrer d’abord les moyens de notre solidarité nationale à ceux qui en ont le plus besoin", a affirmé la ministre, anticipant les critiques de la très grande majorité des sénateurs qui entendent bien faire front pour défendre le pouvoir d’achat des retraités.

"Toutes les prestations évolueront en 2019 et 2020 d’au moins 0,3%, les minimaux sociaux évolueront pour leur part au rythme de l’inflation et certains comme les minima vieillesse et l’allocation adulte handicapé bénéficieront de revalorisations exceptionnelles", a-t-elle fait valoir.

Pour "protéger les plus fragiles", le texte comporte "deux avancées sociales majeures", a fait valoir la ministre, citant le dispositif du "reste à charge zéro" - remboursement intégral par la sécurité sociale et les complémentaires de certaines lunettes, prothèses dentaires et auditives - et pour les plus pauvres, la fusion de la couverture maladie universelle et de l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS).

Rappelant que "ce sont plus de 500 milliards d’euros que les Français consacrent à leur Sécurité sociale", Agnès Buzyn a une nouvelle fois souligné que "pour la première fois depuis 18 ans le régime général et le Fonds de solidarité vieillisse seront équilibrés" en 2019.

"Le gouvernement confirme l’objectif de faire disparaître la totalité de la dette de la Sécurité sociale à l’horizon 2024", a-t-elle ajouté.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Emprunt immobilier : un rapport remet en cause la généralisation de la domiciliation des revenus

jeudi 21 février 2019

La présidente du Comité consultatif du secteur financier (CCSF) a préconisé jeudi dans un rapport la suppression de la domiciliation des (...)

Alstom/Siemens : Bouygues, virulent contre Bruxelles, croit à un dividende

jeudi 21 février 2019

Le géant français Bouygues a dénoncé jeudi le rejet récent par Bruxelles de la fusion des groupes ferroviaires Alstom, dont il est premier (...)