Une mannequin en 3D !

Le virtuel va-t-il révolutionner le monde de la mode ?

Marre de Cara Delevingne, Miranda Kerr et autres Alessandra Ambrosio ? Testez une top-model virtuelle. Lisa Gen 5 a 33 ans, et elle pourrait très bien poser pour des créateurs de mode et porter leurs vêtements. A la très légère exception qu’elle n’existe pas.

mercredi 15 janvier 2014, par

Clone, vous avez dit ?

Brune aux yeux verts et avec un visage long et fin (au choix !, Lisa possède des mensurations de rêve. Agée de 33 ans, elle est prête à servir de modèle à tous les jeunes créateurs de mode et à mettre en valeur leurs vêtements. Elle est la presque parfaite reproduction de la plupart des femmes mannequins, sans toutefois chercher à ressembler à l’une d’elles en particulier. Créée et élaborée par un français âgé de 39 ans, Thomas Pastor, elle a nécessité beaucoup de travail de sa part et du cœur à l’ouvrage durant environ quatre longues années. Car le temps que Lisa a mis pour être enfin prête fût bien plus long que celui d’une vraie top-model ! Son créateur, spécialiste des effets spéciaux au cinéma, a d’abord réalisé plusieurs morphings basés sur « 16 belles femmes », selon son site internet. Le résultat, neutre et symétrique, a été réajusté grâce à des techniques 3D. Lisa Gen 5 est née à Paris, et comporte des « origines » françaises, suédoises, ¼ asiatiques et ¼ celtiques. Curieux mais joli mélange ! Grâce à ses collaborations avec des coiffeurs et des maquilleurs, il a pu obtenir un rendu satisfaisant et relativement proche du réel. Sur le site web consacré à Lisa, celle-ci s’auto définit comme un « modèle parfait, mais tout à fait unique  ». Après tout, au passage, pourquoi ne pas en profiter pour se vanter un peu ?

Lisa Gen 5 à la rescousse des jeunes créateurs

© fotolia.com

Les jeunes créateurs de mode ont souvent du mal à se jeter dans le bain, particulièrement en raison des difficultés financières qu’ils peuvent connaître. Avoir les moyens de rémunérer des mannequins, ce n’est pas forcément toujours évident. Lisa leur propose donc – elle qui semble déjà parfaite – de «  gagner du temps et de l’argent  », de ne plus avoir à produire et à retoucher les photographies, sans compter les économies réalisées sur le maquillage, la location d’un studio, et le travail des professionnels. Comme les vraies mannequins, elle peut aussi bouger, changer de position et adopter la posture souhaitée par les créateurs.

Si on lui demande de grossir, elle grossit ; si on la préfère mince, elle s’affine ; si on veut que ses yeux soient bleus, ils le deviennent ; et si on la désire blonde, elle se fait une teinture virtuelle illico. La preuve sur cette image tirée du site internet de Thomas Pastor. Quelques clichés de Lisa portant vos créations vous reviendront donc à 5000 euros. Alors même si ça n’est pas donné, c’est toujours moins cher que de photographier Kate Moss. Et il faut reconnaître l’originalité d’un tel choix reste indiscutable !

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Crédit immobilier : l'obligation de domiciliation des revenus en échange d'un taux négocié bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

Emprunt immobilier : la domiciliation des revenus bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

Casseurs / Gilets Jaunes : interdire les manifestations, déjà illégales, sur les Champs-Élysées aiderait en quoi ?

lundi 18 mars 2019

Selon le quotidien Le Parisien, le Président envisagerait d’interdire toute manifestation sur les Champs-Élysées, histoire de ne pas viser (...)

La BCE se lance dans les sondages d'opinions sur les anticipations de sa politique monétaire

dimanche 17 mars 2019

Miroir miroir... La BCE se lance dans la construction d’un nouvel indicateur concernant l’orientation de sa politique monétaire. A (...)