Port Vauban à Antibes : suspicion de corruption après un signalement d’Anticor

Port Vauban à Antibes : suspicion de corruption après un signalement d’Anticor © stock.adobe.com

Une enquête préliminaire visant le port Vauban à Antibes, premier port de plaisance européen par son tonnage, a été ouverte par le parquet de Grasse à la suite d’un signalement de l’association anti-corruption Anticor, qualifié d’allégations sans fondement par le port.

Publié le

Antibes : enquête préliminaire visant le port Vauban après un signalement d’Anticor

Anticor, dans un signalement au parquet, a dénoncé la procédure de mise en concurrence de la Délégation de service public du port d’Antibes attribuée par la ville en 2016 à la société la SAS Vauban 21 (CCI, Caisse d’Epargne, Caisse des dépôts et consignation), et les travaux d’aménagement menés par la SAS. "L’enquête sur les conditions du marché est en cours à la police judiciaire", a précisé à l’AFP la procureure de Grasse Fabienne Atzori.

Commercialisation de contrats d’amarrage

Selon Anticor, la commercialisation de contrats d’amarrage de longue durée ou "garanties d’usage" aux propriétaires de bateaux relèverait d’un "abus de confiance" et d’un "détournement de fonds publics" car aucun nouvel anneau n’aurait été effectivement créé, explique Jean Galli, membre d’Anticor du Var. Anticor affirme également que lors de l’appel d’offres pour l’attribution de la DSP, tous les dossiers avaient établi un plan de financement excluant les sommes perçues grâce aux Garanties d’usage, sauf un, Vauban 21. Ce n’est que plus tard, en 2019, que la mairie a autorisé la vente de garanties d’usage, pointe Anticor : "C’est une atteinte aux règles de la concurrence", estime M. Galli.

SAS Vauban 21 conteste

"Nous contestons les allégations sans fondement d’Anticor et sommes sereins sur l’issue de la procédure pénale", a réagi la société exploitante auprès de l’AFP. La SAS Vauban 21, dirigée par son directeur général Jacques Lesieur, avait commencé à commercialiser ces premières garanties d’usage au "Quai des milliardaires", prévu pour 18 super-yachts mesurant jusqu’à 160 mètres. Depuis janvier, ces contrats d’amarrage de longue durée sont aussi commercialisés sur le plan d’eau principal où 442 postes pour des embarcations de plus de 13 mètres attendent preneurs à partir du 1er janvier 2022, pour des durées de 10 ou 21 ans, en remplacement de contrats d’amodiation arrivant à échéance fin 2021, a expliqué la SAS Vauban 21.

En plein changement, le port a aussi entamé en février la démolition de l’International Yacht Club of Antibes, qui marque le début de travaux de modernisation engagés "pour un investissement de 135 millions d’euros", selon le port. Le port d’Antibes compte au total 1.652 places.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!