Casseurs / Gilets Jaunes : interdire les manifestations, déjà illégales, sur les Champs-Élysées aiderait en quoi ?

Selon le quotidien Le Parisien, le Président envisagerait d’interdire toute manifestation sur les Champs-Élysées, histoire de ne pas viser directement le mouvement des Gilets Jaunes. Le paradoxe étant que les manifestations des Gilets Jaunes sont d’ores et déjà illégales, car non déclarées et non acceptées par la Préfecture. Mais cela permettrait de faire appel à un niveau de répression plus élevé... Une escalade à la violence ?

lundi 18 mars 2019, par

Le mouvement des gilets jaunes totalement détourné

Les incidents en marge des manifestations, illégales, des gilets jaunes sont totalement gratuits. Les casseurs en profitent pour saccager et les Français ne comprennent pas pourquoi ce mouvement des gilets jaunes perdure dans un tel chaos.

Le gouvernement n’ose pas passer à la fermeté

Emmanuel Macron envisage d’interdire les manifestations sur les Champs-Elysées après les violences qui ont émaillé samedi à Paris la mobilisation des "Gilets jaunes", a-t-on indiqué lundi à l’Elysée, confirmant une information du Parisien. Plusieurs boutiques et établissements emblématiques de la célèbre avenue parisienne, comme la brasserie Fouquet’s, ont été vandalisés lors de scènes rappelant celles du mois de décembre.

« On fera des annonces… quand elles seront décidées. Cela mérite un peu de travail, et surtout pas de la précipitation », expliquait-on dimanche soir pour justifier le silence prudent d’Édouard Philippe et de Christophe Castaner à l’issue de la réunion de crise organisée à Matignon. Rien de précis pour le moment, donc, malgré les « décisions fortes » réclamées la veille au soir par Emmanuel Macron pour répondre au saccage, samedi, des Champs-Élysées pendant la manifestation des Gilets jaunes.

Des casseurs plus que des manifestants

La façade d’une boutique Longchamp, spécialiste de la maroquinerie haut de gamme, a également été la proie des flammes, de même que plusieurs véhicules stationnés dans les rues environnantes et des kiosques à journaux. A la suite des violences, le chef de l’Etat, qui réunit ce lundi en fin de matinée à l’Elysée ses ministres Christophe Castaner et Laurent Nunez (Intérieur), ainsi que Nicole Belloubet (Justice), a promis des "mesures fortes" "dans les meilleurs délais" pour prévenir une répétition de ces violences samedi prochain.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Crédit immobilier : l'obligation de domiciliation des revenus en échange d'un taux négocié bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

Emprunt immobilier : la domiciliation des revenus bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

La BCE se lance dans les sondages d'opinions sur les anticipations de sa politique monétaire

dimanche 17 mars 2019

Miroir miroir... La BCE se lance dans la construction d’un nouvel indicateur concernant l’orientation de sa politique monétaire. A (...)

Retraites : vers un nouvel allongement de la durée de travail ?

dimanche 17 mars 2019

La ministre des Solidarités et de la Santé Agnès Buzyn a envisagé dimanche de proposer un allongement de la durée de travail lors des (...)