Ma tribu éco-citoyenne
Accueil » Société » Argent » L’économie française se serait moins effondrée qu’anticipé, en avril, selon la (...)

L’économie française se serait moins effondrée qu’anticipé, en avril, selon la Banque de France

La baisse de l’activité en France, sur le moins d’avril, serait moindre qu’anticipée, selon la Banque de France. La chute estimée à -32% ne serait, selon ses dernières estimations, plus que de -27%, ce qui est une relative bonne nouvelle.

D 12 mai 2020     A FranceTransactions.com

L'économie française se serait moins effondrée qu'anticipé, en avril, selon la Banque de France
©stock.adobe.com

Moins dramatique que prévu

Selon l’enquête mensuelle de conjoncture, les pertes d’activité restent importantes en avril, mais de moindre ampleur que fin mars à l’exception de certains secteurs comme les services aux ménages. Dans son dernier rapport concernant son enquête mensuelle de conjoncture (EMC) de mars, La Banque de France avait présenté une estimation de la perte d’activité par secteur et au niveau agrégé (en termes de PIB) à fin mars, c’est-à-dire durant la première quinzaine de confinement.

(c) Banque de France

Moins de perte d’activité qu’au début du confinement

Selon les chefs d’entreprise interrogés, les pertes d’activité dans l’industrie et dans le bâtiment auraient été un peu moins importantes en avril que durant les premières semaines de confinement fin mars.
Dans les services marchands, on observe une dichotomie entre ceux tournés vers les entreprises, qui demeurent moins affectés (à l’exception de l’intérim), et ceux davantage tournés vers les ménages, dont la perte d’activité reste quasiment aussi forte que fin mars. Au TOTAL, alors qu’il y a un mois nous avions estimé à environ – 32 % la perte de PIB sur une semaine-type de confinement en mars, notre nouvelle estimation pour une semaine-type de confinement en avril se situe autour de – 27 %. Il s’agit bien sûr d’ordres de grandeur entachés d’une large marge d’incertitude, mais qui suggèrent néanmoins de moindres pertes de PIB en avril.

(c) Banque de France

Le nombre de jours de fermeture exceptionnelle est ainsi de 5 jours en moyenne, comme en mars. Ce nombre est toutefois à comparer à une durée totale de confinement de 21 jours en avril contre 10,5 jours en mars (dans les deux cas hors week-ends et jours fériés), soit en moyenne dans l’industrie un taux d’ouverture des sites de production voisin de 75 % (contre environ 50 % fin mars).

S’agissant des perspectives pour le mois de mai et le début de sortie du confinement, les chefs d’entreprise interrogés s’attendent dans la plupart des secteurs (à l’exception de la restauration et de l’hébergement) à un redémarrage partiel de leur activité. Compte tenu néanmoins des fortes incertitudes sur les modalités et la vitesse de sortie du confinement, nous ne publions pas ce mois-ci une prévision d’évolution du PIB pour le trimestre en cours, contrairement à notre pratique habituelle.

L’enquête mensuelle de conjoncture a été menée du 28 avril au 6 mai auprès d’un échantillon de 8 500 entreprises ou établissements.

Donner votre avis sur cet article: L’économie française se serait moins (...)

Attribuez des étoiles pour indiquer votre choix : 1 étoile, pas top, 5 étoiles, Top !

Forum: à propos de L’économie française se serait moins (...)

Un message, un commentaire ?
Vous pouvez télécharger le contenu de cet article au format PDF : Enregistrer au format PDF

À découvrir également

Lettre de la Tribu (hebdomadaire)

 

Publiez vos articles sur Zurbains.com

Vous inscrire sur ce site

L’espace privé de ce site est ouvert aux visiteurs, après inscription. Une fois enregistré, vous pourrez consulter les articles en cours de rédaction, proposer des articles et participer à tous les forums.

Identifiants personnels

Indiquez ici votre nom et votre adresse email. Votre identifiant personnel vous parviendra rapidement, par courrier électronique.

TOP 3 des posts Zurbains les plus likés

Au nom de la Terre d'Edouard Bergeon : le film bouleversant de la rentrée
Au nom de la Terre d’Edouard Bergeon : le film bouleversant de la rentrée

1Au nom de la Terre d’Edouard Bergeon : le film bouleversant de la rentrée
(5 - 3 votes)
Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?
Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?

2Lutte contre le changement climatique : et si replanter des arbres était le plus efficace ?
(5 - 3 votes)
Épargner autrement : investir dans l'agriculture et l'alimentation durables ?
Épargner autrement : investir dans l’agriculture et l’alimentation durables ?

3Épargner autrement : investir dans l’agriculture et l’alimentation durables ?
(4.97 - 1 vote)

TOP 5 des posts Zurbains 2020 les plus lus

Nouvelle aide de 1250 euros versée uniquement aux artisans et aux commerçants par le CPSTI
Nouvelle aide de 1250 euros versée uniquement aux artisans et aux commerçants par le CPSTI
COVID-19 : nouvelle attestation de sortie spécifique pour les autistes
COVID-19 : nouvelle attestation de sortie spécifique pour les autistes
Cahiers de Découvertes
Cahiers de Découvertes : les cahiers de vacances, nouvelle génération, édition spéciale écologie avec 35 expérimentations