Economies d’énergies : Bruxelles demande 15% de réduction de la consommation, les Français invités à effectuer des petits gestes au quotidien

Economies d’énergies : Bruxelles demande 15% de réduction de la consommation, les Français invités à effectuer des petits gestes au quotidien © stock.adobe.com

Cherchez l’erreur ! Pouvons-nous réaliser de 15 à 20% d’économies d’énergies juste en éteignant la lumière de façon pertinente, en débranchant le wifi en journée, en prenant des douches plus rapidement, et en chauffant à 1°C de moins ? C’est tout du moins l’estimation du gouvernement.

Publié le

Economies d’énergies : 15% de réduction en Europe

L’Union Européenne, sommée de riposter à la baisse des livraisons de gaz russe, va limiter sa demande pour les huit prochains mois au moins. Face à la coupure attendue du gaz russe, l’heure est à la sobriété énergétique. La Commission Européenne a demandé mercredi aux 27 Etats-membres européens de réduire volontairement de 15% leur demande de gaz sur les huit prochains mois, afin de surmonter la chute des livraisons russes. Le plan dévoilé par la Commission européenne, qui sera discuté par les Etats membres, prévoit que chaque pays doive "faire tout son possible" pour réduire, entre août 2022 et mars 2023, sa consommation nationale de gaz d’au moins 15% par rapport à la moyenne des 5 dernières années sur la même période.

15% de consommation en moins en France...

Le porte-parole du gouvernement a demandé "un effort aux citoyens" pour réduire leur consommation d’énergie en écartant cependant toute contrainte. Le gouvernement a appelé ce mercredi les Français à multiplier "les petits gestes du quotidien", mais sans contrainte, afin d’économiser de l’énergie dans la perspective d’une coupure de l’approvisionnement en gaz russe à l’automne. "Nous demandons un effort aux citoyens, aux Françaises et aux Français", a affirmé le porte-parole du gouvernement Olivier Véran à l’issue du Conseil des ministres, estimant qu’il "n’y a pas de petit geste" en matière d’économie d’énergie.

"Chaque énergie que nous sommes capables collectivement d’économiser aujourd’hui, c’est de l’énergie dont nous serons sûrs de pouvoir disposer l’automne et l’hiver prochains", a-t-il expliqué, avant de citer quelques exemples qui permettraient de réduire la consommation.

"Quand on part en week-end ou en vacances, on débranche un maximum de prises électriques parce qu’elles continuent sinon de consommer de l’énergie", a-t-il souligné, appelant également à couper le wifi, à "baisser un peu la clim, maintenant que les températures sont appelées à diminuer" et à éteindre la lumières dans les pièces qui ne sont pas utilisées.

Pas de contrainte

"Ces gestes du quotidien ont un très fort impact sur notre consommation énergétique. C’est bon pour nos réserves et évidemment pour la planète", a insisté le porte-parole, après avoir rappelé que l’État va également prendre des mesures pour économiser l’énergie et que les entreprises sont aussi appelées à le faire. Olivier Véran a toutefois écarté toute contrainte pour obliger les Français à économiser de l’énergie : "Ce n’est pas notre philosophie", a-t-il assuré.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article Economies d'énergies : (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...