Arnaques financières : forte augmentation des sites frauduleux sur le dernier trimestre 2020

Arnaques financières : forte augmentation des sites frauduleux sur le dernier trimestre 2020 © stock.adobe.com

Le régulateur français des banques et des assurances a annoncé mercredi avoir répertorié 1.081 sites ou entités proposant, en France, des crédits, des livrets d’épargne, des services de paiement ou des contrats d’assurance sans y être autorisés en 2020.

Publié le

Tout y passe ! Des arnaques allant des SCPI, en passant par le Bitcoin, les marchés financiers, les faux livrets épargne, les investissements sur les parkings, ... Cela n’arrête pas. Plus les épargnants recherchent des rendements élevés, soi-disant sécurisés, plus ils se font arnaquer. Le critère le plus commun est quand même que ces sites ne sont pas hébergés en France, soit en UK, en Allemagne ou dans d’autres pays. Par ailleurs, le contact téléphonique vient toujours en ré-assurance afin de piéger les gogos. Un contact par téléphone est la plus efficace des arnaques. Méfiez-vous donc de ces appels ! Si vous n’êtes pas à l’aise pour reconnaître des arnaques, n’investissez jamais auprès d’une société hors de France. N’envoyer jamais votre argent hors de France (RIB doit débuter par FR). Ce n’est pas une assurance de ne pas vous faire arnaquer, mais au moins, vous aurez des instances pour prendre en charge votre plainte et une enquête pourra retrouver l’escroc.

Services financiers : le régulateur a identifié 1.081 acteurs frauduleux en 2020

L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution , nom de ce superviseur, invite d’autant plus le public à la méfiance que "plus de 40%" des offres frauduleuses "usurpent l’identité d’un établissement ou d’un intermédiaire financier dûment autorisé à commercialiser de tels produits", selon un communiqué. Cette liste noire répertoriant les escrocs est disponible sur le site de l’ACPR, mais le régulateur rappelle qu’elle n’est pas exhaustive "car de nouveaux sites non autorisés apparaissent régulièrement sur Internet".

"Quelle que soit la manière dont vous êtes sollicité, vérifiez systématiquement que votre interlocuteur est autorisé à proposer des produits bancaires ou des assurances en consultant le registre des agents financiers - Regafi, les listes des organismes d’assurance agréés en France ou bénéficiant d’un passeport européen, ainsi que le site de l’Orias, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires en assurance, en banque ou en financement participatif", conseille l’ACPR. Ce n’est pas la première fois que le régulateur alerte au sujet des nombreuses arnaques qui fleurissent sur internet, à la sophistication certes très variable mais dont le flot ne semble pas prêt de se tarir : sur les 1.081 acteurs répertories en 2020, 361 l’ont été au dernier trimestre.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!