Économisez jusqu’à 1.000€ de frais bancaires par an ! Vraiment ? Est-ce bien sérieux ?

Le hors-Série spécial Argent et banques de 60 millions de consommateurs est disponible en kiosques à partir de ce jour au tarif de 5.90€. La promesse de pouvoir réduire ses frais bancaires jusqu’à 1.000€ par an est surprenante. Mais qui peut bien payer 1.000€ de frais bancaires annuels sans s’être demandé s’il ne fallait pas renégocier ses tarifs auprès de sa banque ? C’est pourtant avec cette accroche étonnante et pour le moins racoleuse, que l’association 60 millions de consommateurs a publié son guide annuel sur les banques et les frais bancaires. Pourtant rien de bien nouveau, et bien peu de personnes seront concernées par de telles réductions de frais bancaires. Les écarts de tarification bancaire sur les services basiques étant le plus souvent ridiculement faibles.

jeudi 6 septembre 2018, par

Hors-Série spécial « Argent et banques, le grand guide » de 60 millions de consommateurs, un numéro à ne pas manquer si vous voulez économiser jusqu’à 1 000 euros par an !

Sous ce titre provocateur, tout est habillement mélangé. Ce n’est pas sur les seuls frais de vos services bancaires de base que vous arriverez à faire de telles économies. Loin de là. Les écarts de tarification entre les banques d’un même segment (banques à réseaux traditionnelles, en ligne, néobanques ou encore privées) sont minimes sur la plupart des services bancaires. Ainsi, pour arriver à de telles économies, il faut soit accepter de changer de segment, comme passer d’une banque à réseaux à une banque en ligne, bien peu de clients le font totalement, soit forcément réduire ce qui coûte le plus cher auprès d’une banque : les crédits et les assurances. Les banques commercialisent de nombreux produits dont elles n’en sont pas la source. C’est le cas pour toutes les assurances, que ce soit aussi bien pour les crédits, l’habitation ou encore l’assurance-vie.

L’assurance-vie n’est pas un service bancaire !

En France, une banque ne peut pas fournir des services bancaires et être assureur en même temps. Une fois que vous avez compris cela, vous pourrez aisément réduire vos "frais bancaires", en excluant tous les services que vous consommez qui n’ont rien à voir avec des services bancaires. Ainsi, votre banque n’est qu’un intermédiaire pour la commercialisation de vos contrats d’assurance-vie, sa rémunération est composée en partie des frais sur versement que vous payez. Vous souhaitez réduire vos frais ? Souscrivez donc vos contrats auprès d’intermédiaires moins gourmands.

Principale source d’économies : vos crédits et vos assurances emprunteurs

Ainsi, souscrire une assurance emprunteur auprès d’un courtier en lieu et place de l’assurance de votre banque peut effectivement vous faire économiser beaucoup, plusieurs centaines d’euros par an. Mais est-ce bien l’objectif d’un comparatif sur les frais bancaires que d’indiquer, que pour les réduire, il suffit de ne plus choisir ce type de services auprès sa banque ?

Comparer les tarifs des services bancaires, si peu d’écarts

Il est facile de prendre deux offres de segment de distribution distinct (par exemple la fourniture d’une CB auprès d’une banque en ligne et celle d’une banque à réseaux) et d’indiquer que les frais bancaires peuvent varier du simple au double. Mais dans la vraie vie, les clients ne changent de banque que dans 30% des cas pour des raisons tarifaires, d’où ce lent décollage des banques en ligne en France. La tarification ne fait pas tout. L’écart de frais bancaires, pour deux offres comparables, service par servie, n’excède pas l’ordre de la dizaine d’euros. Qui ferait les démarches de changer de banque pour une ou deux dizaines d’euros ?

Un comparateur officiel des tarifs bancaires, pour comparer région par région

Site officiel de comparaison des tarifs bancaires, région par région (tarifs-bancaires.gouv.fr)

Argent et banques, le grand guide

Pour celles et ceux qui souhaitent obtenir des réponses à ces questions :

  • Banque traditionnelle, banque en ligne, néobanque, laquelle choisir ?
  • Que recouvrent les packages bancaires ?
  • Comment bien négocier son crédit ?
  • Quels services sont liés à votre carte bancaire ?

60 Millions de consommateurs est le magazine de l’Institut national de la consommation, établissement public à caractère industriel et commercial. En kiosque le 6 septembre 2018, prix 5.90€.

Les points forts du numéro :

  • Tarifs bancaires : attention aux packages ! « 60 » a décortiqué les services inclus dans le package de 12 grandes banques. Services inutiles, inadaptés ou surdimensionnés, il est souvent plus intéressant de prendre le service « à la carte » plutôt qu’une offre groupée. Encore mieux, il est possible de souscrire à des services dans des banques différentes. À vous de comparer.
  • L’assurance moyens de paiement est-elle superflue ? selon la loi, en cas d’utilisation frauduleuse de la carte bancaire sans utilisation du code secret, la banque a l’obligation de rembourser le consommateur. Pourquoi payer une assurance supplémentaire ? Celle-ci peut éventuellement avoir un intérêt si elle prévoit la perte de clés et/ou de papiers.
  • Le match cartes Visa / Mastercard : Assurance, assistance, que couvrent réellement ces deux types de cartes ? « 60 » propose un tableau comparatif des offres standard et haut de gamme de ces deux marques.
  • Optimiser son crédit immobilier : avec la renégociation du crédit toujours intéressante actuellement, celle de l’assurance décès-invalidité a aussi un impact fort sur le montant de l’échéance à rembourser chaque mois. Il est possible d’en souscrire une en dehors de votre banque ou d’opter pour le cautionnement pour éviter l’hypothèque sur les biens et faire l’économie des frais de notaires.
  • Paiement sans contact : payer rapidement jusqu’à 20 ou 30 € selon votre carte, c’est ce que propose le paiement sans contact, c’est-à-dire sans saisir votre code secret. Par sécurité, à partir de 50 € ou 100 € d’achats cumulés (selon les banques), le code est automatiquement demandé. Il faut savoir qu’en cas de vol de la carte, les paiements sans contact peuvent continuer même en cas d’opposition !

La tribu éco-citoyenne a la parole !