La fleur séchée d’hortensia, la nouvelle drogue venue d’Allemagne

Désormais, vous aurez un autre regard sur les hortensias !

Coquelicots, peaux de banane séchées, champignons, les substituts au cannabis offerts par mère nature sont nombreux ! Il faut également ajouter l’hortensia qui séduirait des toxicomanes d’un nouveau genre.

samedi 8 février 2014, par

**Hortensia : la nouvelle drogue à la mode

L’Hydrangea est un arbuste plus connu sous le nom d’Hortensia. Présent sur tous les continents du monde, cette plante ornementale devient peu à peu un véritable fléau pour les adeptes des substances psychoactives.

Le phénomène nous vient d’Allemagne et existerait depuis maintenant une dizaine d’années. Selon le quotidien allemand, Die Welt, les parcs et jardins de Bavière sont périodiquement saccagés par des jeunes fumeurs qui viennent récupérer les feuilles colorées de l’arbuste.

La pratique se généralise en Europe et débarque aujourd’hui sur le territoire français, notamment dans le Pas-de-Calais du côté de Hucqueliers. Un particulier a porté plainte pour un préjudice estimé à 500 euros : le jardin a été massacré.

Un cas isolé qui se généralise, plusieurs faits similaires ont été recensés et les plaintes s’accumulent. D’abord dubitatifs, les gendarmes prennent désormais l’histoire au sérieux et se sont mis sur la piste du "gang des hortensias".

** Roulez, fumez, planez, l’hortensia reste dangereux pour la santé !

L’Hortensia séchée, la nouvelle drogue venue d’Allemagne
L’Hortensia séchée, la nouvelle drogue venue d’Allemagne © fotolia.com

Les pétales bleus, violets ou roses sont séchés puis roulés en joints afin d’être fumés pour un moment d’extase éphémère.

Les vertus psychotropes de l’hortensia seraient proches des effets hallucinogènes et euphorisants du THC (tétrahydrocannabinol) contenu dans le Cannabis.

Si cette idée saugrenue de fumer de l’hortensia fait sourire, les scientifiques déconseillent toute consommation car elle s’avère évidemment dangereuse pour la santé.

Les médecins ont ainsi recensé différents troubles liés à la consommation d’hortensia tels que des problèmes respiratoires, des cas de tachycardie, des troubles intestinaux et des risques mortels d’étouffement.

**Hortensia : à haute dose, la molécule de la plante se transforme en acide toxique

Le docteur en chimie Kurt Hostettmann a prouvé qu’à haute dose, les substances de l’hortensia se transforment en acide cyanhydrique, plus connu sous le nom de Zyklon B.

D’abord utilisé comme agent contre les poux, ce gaz ultra-puissant était utilisé par les nazis dans les chambres à gaz des camps de concentration, pendant la seconde guerre mondiale. De quoi faire réfléchir avant de s’enfumer à l’hortensia.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)