Mal au bras après l’injection du vaccin anti-COVID ? Comment avoir moins mal ?

Mal au bras après l’injection du vaccin anti-COVID ? Comment avoir moins mal ? © stock.adobe.com

Après l’injection du vaccin anti-COVID, comme pour la plupart des injections de vaccin du reste, une douleur au point d’injection peut être ressentie. Est-ce normal ? Pourquoi ? Comment faire pour moins la sentir ?

Publié le

 Douleur au bras après l’injection du vaccin ? C’est normal !

Les vaccins, que ce soit contre le COVID, la grippe ou d’autres maladies, sont injectés afin de provoquer une activation de notre système immunitaire contre un ou des virus spécifiques. Que ce soit un vaccin de type ARN messager ou plus classique, le phénomène provoqué reste strictement le même.

 Choisir son bras le moins essentiel

Si vous êtes droitier, vous faire vacciner sur le bras gauche peut être une bonne idée. La douleur ressentie sur le point d’injection, en l’occurrence le plus souvent le bras est normale. La piqûre crée une blessure superficielle au niveau du muscle, qui se répare rapidement. Par ailleurs, la substance contenant le vaccin doit se mettre à circuler en se diffusant peu à peu, ce qui peut également générer quelques douleurs quand on bouge les muscles du bras. Des rougeurs peuvent apparaitre autour du point d’injection, montrant l’accumulation de sang autour de cette zone. Le corps réagit et s’active, mais les allergies sont rarissimes. Par ailleurs, ne pas constater de rougeur autour du point d’injection ne veut pas dire que l’injection ne sera pas efficace.

 L’organisme met en marche son système de défense

L’organisme entre en contact avec le contenu du vaccin au point d’injection du vaccin. C’est donc dans le bras où a lieu l’injection que se concentre d’abord le système immunitaire lorsqu’il lance une contre-attaque envers ce qu’il prend pour une infection. La contre-attaque produit une inflammation locale, ainsi que la production de globules blancs et d’anticorps. Or, la réponse immunitaire est classiquement à l’origine, quand on est malade, de divers symptômes comme la fièvre, les maux de tête, les douleurs musculaires, la fatigue etc. De fait, après l’injection du vaccin, la zone d’injection devient un lieu particulièrement sujet aux effets secondaires passagers tels que les douleurs musculaires.

La douleur passe généralement au bout d’une journée. Il n’est pas nécessaire de prendre un médicament. Si au bout de 3 jours, la douleur persiste, où si vous avez le la fièvre, il faut prendre contact rapidement avec le service médical.

 Parades pour ne pas avoir mal aux bras des réseaux sociaux ?

Sur les réseaux sociaux, les conseils vont bon train. Mais, le plus souvent, il ne s’agit que de fausses informations. Ainsi, effectuer des mouvements de bras répétés ne soulagent en rien la douleur ressentie au bras. L’individu a tout simplement son attention fixée sur une autre activité et "ressent" moins la douleur sur cet instant. Dès que son activité de rotation des bras cesse, la douleur sera de nouveau présente.

COVID-19Vaccin

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!