Dangers des téléphones portables sur la santé !

Les étude se poursuivent sur l’éventuelle nocivité du téléphone portable.

Les ondes électromagnétiques émises par les téléphones et les antennes relais centralisent les inquiétudes.

mardi 16 juillet 2013, par

Les ondes électromagnétiques émises par les téléphones et les antennes relais centralisent les inquiétudes.

Une conférence internationale d’experts, réunie à l’initiative d’organisations indépendantes, met en lumière les dangers des téléphones portables sur la santé.

Dangers des téléphones portables sur la santé !
Dangers des téléphones portables sur la santé ! © fotolia.com

Les enjeux économiques se chiffrent par milliards, d’où une omerta qui a longtemps régné sur les risques pour la santé des téléphones portables, mais la vérité finit toujours par percer les barrières de toutes natures.

Les comités et conférences d’experts se multiplient et la toute récente conférence de spécialistes tenue à Lyon, montre que la connaissance des effets nocifs des ondes émises par les téléphones a avancée considérablement. Il est vrai que progressivement, on commence à avoir une vision des effets s’étalant sur le long terme. L’élément fondamental tient à la fréquence des ondes émises en téléphonie, soit entre 900 et 1 800 mégahertz.

Les tests effectués sur des animaux révèlent des conséquences nocives sur le cerveau et la fertilité.

Des lapins et des rats ont été soumis quotidiennement 15 minutes à l’exposition d’ondes de 1 800 mégahertz. Les chercheurs ont constaté un endommagement de l’ADN cérébral, et un affaiblissement de la barrière hémato-encéphalique qui filtre les agents pathogènes dangereux pour le cerveau. Des souris exposées 2 heures par jour à des ondes de 900 mégahertz ont vu l’efficacité de leur mémoire altérée, et ont perdu leur repère visuel.

Aussi inquiétant, la fertilité humaine est mise en danger par les ondes électromagnétiques. Les fréquences évoquées ci-dessus réduiraient la fertilité humaine masculine, en augmentant le taux de testostérone, mais en réduisant celui de l’hormone lutéinisante (la LH, qui permet à la testostérone d’être plus active). Pour garantir le sérieux et l’impartialité des travaux, les organisateurs de ces conférences demandent désormais aux participants de faire état de leurs liens éventuels avec le secteur industriel. Une formalité qui change beaucoup les choses...

Une fois encore, force est de constater que les citoyens ne sont ni informés, ni protégés par les autorités publiques dès lors que des intérêts économiques puissants sont en jeu. Après le Mediator et bien d’autres scandales plus discrets, l’étude des effets des ondes électromagnétiques vient à point nommé pour rappeler l’urgence de mettre en place des contrôles sanitaires totalement indépendants des industriels.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)