Arrêter de fumer : le paquet neutre, sans marque, une réelle solution ?

C’est la nouvelle trouvaille du gouvernement pour tenter de faire arrêter de fumer les consommateurs... Ce n’est pas gagné !

Comme en Australie, le gouvernement devrait imposer les paquets neutres, c’est à dire, sans marque apparente, à partir de la mi-juin, dans un plan anti-tabac à venir.

vendredi 30 mai 2014, par

Arrêter de fumer : le paquet neutre, sans marque, une réelle solution ?
Arrêter de fumer : le paquet neutre, sans marque, une réelle solution ? © fotolia.com

La ministre de la Santé Marisol Touraine va présenter le 17 juin une série de mesures pour lutter contre le tabagisme dans le cadre de son projet de loi sur la politique de santé qui sera examiné par le Parlement à l’automne.

La mesure la plus importante serait la mise en place du paquet de cigarette neutre. Les emballages seraient tous les mêmes, avec la même couleur, la même typographie et sans logo. Une mesure qui existe déjà en Australie et qui – couplée à une forte augmentation des prix – a déjà permis de réduire fortement le tabagisme.

Plan anti-tabac : Des paquets neutres

Selon plusieurs sondages, les paquets dépourvus de logo et arborant la même couleur sombre, auraient un impact réel sur le moral des consommateurs... Marisol Touraine serait séduite par l’idée d’imposer une telle mesure dans l’Hexagone. Si elle est adoptée par le Parlement et validée par le Conseil constitutionnel, la France deviendrait l’un des pays les plus en pointe dans les mesures antitabac. « Nul doute que les industriels vont utiliser tous les recours légaux possible en France et dans le monde contre ce projet », pressent le Figaro, en révélant cette information sur le plan anti-tabac.

La cigarette électronique bannie des lieux publics

Aujourd’hui, l’article R3511-1 du Code de santé publique stipule qu’il est « interdit de fumer dans les lieux fermés et couverts qui accueillent du public ainsi que dans tous les espaces non couverts des écoles, collèges et lycées publics et privés, comme dans tous les établissements destinés à l’accueil, à la formation ou à l’hébergement des mineurs ». Les utilisateurs de cigarettes électroniques, qui ne fument pas mais « vapotent », ne seraient donc pas concernés par cette mesure. Un flou juridique auquel le ministère de la Santé pourrait mettre fin en interdisant définitivement l’usage des e-cigarettes dans les lieux publics.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Alstom/Siemens : Bouygues, virulent contre Bruxelles, croit à un dividende

jeudi 21 février 2019

Le géant français Bouygues a dénoncé jeudi le rejet récent par Bruxelles de la fusion des groupes ferroviaires Alstom, dont il est premier (...)