Poisson : du mercure et des PCB dans nos assiettes !

Le poisson devenu du poison ! Manger du poisson n’est plus bon pour la santé !

L’agence de sécurité alimentaire vient de publier les résultats de son étude montrant la toxicité des poissons consommés. Le poisson devient un aliment dangereux pour la santé ! Femmes enceintes et enfants ne doivent pas en consommer plus de deux fois par mois !

lundi 8 juillet 2013, par

Après la vache folle, les légumes aux pesticides, les poulets en batterie, la viande de cheval ... Voici un nouveau scandale alimentaire. Le poisson, présenté comme l’une des ressources alimentaires les plus vertueuses, est dangereux pour notre santé !

Poissons de rivière, impropres à la consommation depuis quelques années

Cela fait déjà quelques années que les poissons issus de la pêche de nos rivières sont déclarés impropres à la consommation, pollution oblige. Plus sensibles que les poissons de mer, les carpes, brochets et autres sandres concentrent dans tous les métaux lourds présent dans l’eau de nos rivières. Les pêcheurs de la Saône et du Rhône en savent quelque chose...

Poissons de mer : Gagnés par la pollution, leur consommation devient impropre

Mais maintenant, le pire arrive, les poissons de mer sont également gravement empoisonnés, et pas uniquement sur le bord de nos côtes. La pollution est globale.

En effet, bien qu’il soit pauvre en calories, riche en protéines, en oméga 3, oligos éléments, le poisson de nos assiettes contient malheureusement du mercure et des PCB (polychlorobiphényles).

C’est deux substances toxiques présentes dans les sols et les eaux de notre planète ont contaminé le poisson. Selon l’agence de sécurité alimentaire (Anses), la consommation de poisson doit être limitée pour éviter les risques.

Voici quelques conseils de l’étude de l’Anses :

  • Varier la consommation en fonction des espèces et des lieux d’approvisionnement (sauvage, élevage, lieux de pêche) pour assurer une "couverture optimale" des besoins en nutriments tout en limitant les risques de contamination.
  • Manger une fois par semaine du poisson gras
  • Limiter a 2 fois par semaine sa consommation de poisson d’eau douce, 1 fois par mois pour les femmes en âge de procréer, enceintes ou allaitantes ainsi que les enfants de moins de trois ans, les fillettes et les adolescentes.
  • Eviter le poisson cru. La cuisson à cœur permet de déduire la plus grande majorité des des micro-organismes d’origine humaine ou animale.

Bon à savoir! : la consommation de poisson cru est possible en limitant les risques à condition d'avoir au préalable congeler le poisson pendant une semaine

Poisson : Les dangers du Mercure

Le mercure largement utilisé dans l’industrie est présent dans les sols et les rivières. Une grande ingestion de poisson contaminé peut causer de graves troubles chez l’homme :

  • Modifications de comportement (dépression, hyperexcitation).
  • Stomatite.
  • Chute de dents en cas d’intoxication sévère.
  • Encéphalopathie caractérisée dans un premier temps par une irritabilité, de l’anxiété et des insomnies puis par des tremblements pouvant conduire a une ataxie cérébelleuse.

Poisson : Les dangers des PCB

© fotolia.com

Les polychlorobiphényles (PCB) sont des substances chimiques créées et utilisées par l’homme dans de nombreux produits, notamment le matériel électrique, les revêtements de surface, les encres, les adhésifs... Bien qu’interdits aujourd’hui, ils restent présent en masse dans notre environnement.

Avec le temps, les PCB se sont accumulés dans l’organisme des animaux et tout au long de la chaîne alimentaire. Non solubles dans l’eau on les retrouvent particulièrement dans l’organisme des poissons et donc de ceux qui les consomment.

Une fois ingérés, les PCB passent dans le sang et se fixent sur les organes (foie , cerveau...) et les tissus adipeux.

Des tests laboratoires sur les PCB réalisés sur les animaux montrent de nombreux effets néfastes :

Effets d’une forte dose :

  • Diarrhées,
  • Déshydratation,
  • Diminution de la sensibilité à la douleur,
  • Coma.

Effets de petites concentrations administrées sur plus long terme :

  • Dysfonctionnement du foie et de la thyroïde (risque de cancer du foie)
  • Effets sur la fécondité, les organes reproducteurs, ainsi que sur l’activité hormonale des femelles,
  • Production moindre d’anticorps,
  • Vulnérabilité accrue aux maladies.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Messages

Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Crédit immobilier : l'obligation de domiciliation des revenus en échange d'un taux négocié bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

Emprunt immobilier : la domiciliation des revenus bientôt supprimée

lundi 18 mars 2019

Détenir son compte bancaire principal dans une banque en échange d’un prêt immobilier à taux préférentiel relèvera désormais de la négociation (...)

Casseurs / Gilets Jaunes : interdire les manifestations, déjà illégales, sur les Champs-Élysées aiderait en quoi ?

lundi 18 mars 2019

Selon le quotidien Le Parisien, le Président envisagerait d’interdire toute manifestation sur les Champs-Élysées, histoire de ne pas viser (...)

La BCE se lance dans les sondages d'opinions sur les anticipations de sa politique monétaire

dimanche 17 mars 2019

Miroir miroir... La BCE se lance dans la construction d’un nouvel indicateur concernant l’orientation de sa politique monétaire. A (...)