Des steaks végétariens, c’est débile ? Dans le Missouri aux USA, cela devient en tous cas interdit !

Plus de confusion des genres ! Steaks au tofu, saucisses végétariennes, filet aux légumes, bacon veggie... Faire comme ci c’était de la viande alors que cela n’en est pas, cela paraît un soupçon ridicule aux yeux des Américains. Aux USA, on ne badine pas avec la viande. C’est pourquoi la Missouri devient le premier étant américain ayant défini ce qu’était la viande. Un steak doit forcément être de la viande, un point c’est tout.

mercredi 29 août 2018, par

Steak, saucisse, etc. Des appellations réservées à la viande

Le Missouri est devenu mardi le premier des 50 Etats américains à définir officiellement la viande comme un aliment issu des animaux, empêchant les produits d’origine végétale d’utiliser cette appellation, pour le plus grand plaisir des éleveurs.

Des steaks végétariens, c’est débile !
Des steaks végétariens, c’est débile ! © fotolia.com

Fini donc les "steaks" au tofu ou les "saucisses" végétariennes. Les producteurs ne peuvent dorénavant plus commercialiser des substituts de viande d’origine végétale avec des termes habituellement réservés à la viande.

Le projet de loi, approuvé en mai, a été soutenu par l’industrie du boeuf, puissante dans cet Etat rural du centre du pays.

Protéger la production de viande

"Il s’agit de protéger l’intégrité des produits que les familles dans les fermes et les ranchs travaillent dur pour élever, à travers le pays, chaque jour", a expliqué une association d’éleveurs du Missouri dans un communiqué, espérant voir d’autres Etats suivre cet exemple. The Good Food Institute, une association qui promeut pour sa part les produits alternatifs à la viande conventionnelle, avait exprimé son mécontentement en portant plainte devant un tribunal fédéral lundi.

Le débat autour de la labellisation de la viande prend de l’importance aux Etats-Unis, où l’Association des éleveurs bovins américains (USCA) a déposé auprès du ministère de l’Agriculture une pétition réclamant que le mot "viande" soit réservé à la chair d’un animal né, élevé et abattu de façon traditionnelle.

"On a commencé à voir arriver dans les rayons viande des supermarchés des produits dont l’emballage et la présentation peuvent faire croire aux consommateurs qu’il s’agit d’une version plus saine de la viande traditionnelle, ou même de viande pure et simple", avait argué Lia Biondo, de l’USCA. "On essaie de prendre les devants".

En France, les députés ont adopté en avril un amendement visant à "interdire certaines pratiques commerciales trompeuses pour le consommateur".

Le texte vise notamment les produits "qui associent des termes comme +steak+, +filet+, +bacon+, +saucisse+, à des produits qui ne sont pas uniquement, ou pas du tout, composés de viande".

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)