Courses alimentaires au supermarché : votre guide de survie indispensable !

107 produits de supermarché à bannir... Pour votre santé.

Nous sommes la première génération dont l’espérance de vie est en baisse. Et ce phénomène ne va que s’amplifier. La faute à notre alimentation industriel, bourrée de produits néfastes à notre santé. Certains sont même des toxines notoires... Décryptage.

vendredi 8 avril 2016, par

Depuis 7 ans, le guide Le Bon Choix au supermarché recense, rayon par rayon, les produits qu’on peut acheter et ceux qu’il vaut mieux éviter. Sur 800 produits, la nouvelle édition (7 avril 2016) en a dénombré 323 à éviter, dont 107 à bannir du fait de leurs teneurs en additifs et matières premières de mauvaise qualité.

107 aliments infréquentables

Cette année, les auteurs ont trouvé 107 aliments infréquentables qui contiennent selon le cas : une soupe d’additifs potentiellement toxiques, des graisses déséquilibrées, du sirop de glucose comme premier ingrédient, du sucre ajouté inutile, des « extraits » ou des poudres d’ingrédients à la place des ingrédients entiers (lait, œuf, etc.), trop d’eau, trop de sel… Certains produits cumulent les inconvénients.

© fotolia.com

Même les aliments catalogués comme « sains » sont concernés

Certaines salades-repas contiennent pas moins de 15 additifs, pour moins de 20% de légumes ; certains mélanges de légumes en conserve ou surgelés relèvent eux aussi plus de la chimie que du travail du maraîcher. Sans oublier les soupes en boîte qui contiennent plus d’eau, de stabilisateurs, d’épaississants et d’arômes que de légumes. Et au rayon sans gluten, comme au rayon bio, on trouve de véritables bombes glycémiantes.

On ne peut pas faire confiance à une marque

© fotolia.com

Les marques de distributeur comme les grandes marques proposent des produits acceptables comme des produits mauvais. Vous pensez qu’acheter un jambon Aoste est une garantie de qualité ? Et bien non : alors que les fines tranches fondantes sont un bon choix, les grandes tranches doivent être évitées car bien trop salées. Le bio n’est pas en reste : la marque Jardin Bio propose elle aussi des produits de bonne qualité (biscuits par exemple) et d’autres à éviter absolument (plats préparés).

© fotolia.com

Des arguments nutritionnels discutables & des logos ou des visuels trompeurs
Spécialiste du muesli, Jordans revendique des céréales « Conservation Grade ». Rien à voir avec l’agriculture biologique : il s’agit de permettre à la faune naturelle autour des cultures de se multiplier. Une opération marketing qui lui donne une bonne image sans rien changer à la qualité du produit. Dans le même rayon les « Spécial K 3 céréales complètes » ne contiennent en réalité que du blé complet. Il y a bien du riz et de l’avoine mais la mention « complet » n’apparaît pas. Et sur la photo de l’emballage il y a des amandes effilées sauf qu’on n’en trouve pas dans le sachet.

© fotolia.com

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)