JO 2024 : La France candidate à l’organisation des jeux olympiques

Ce n’est qu’en septembre que Paris sera officiellement candidate.

Les français sont largement pour, le Conseil de Paris va, sans surprise, valider dès ce jour, la candidature de la Capitale pour les Jeux Olympiques de 2024. Mais rien n’est gagné, car Boston, ville également candidate a un dossier solide à proposer.

lundi 13 avril 2015, par

JO 2014 : La France candidate à l’organisation des jeux olympiques
JO 2014 : La France candidate à l’organisation des jeux olympiques © fotolia.com

Une fois le vote engagé, la ville de Paris va participer à égalité avec l’Etat, la région et le monde sportif au financement des deux millions d’euros nécessaires à la constitution du dossier technique d’ici juillet.

Les élus du conseil de Paris sont appelés ce lundi à se prononcer sur l’opportunité d’une candidature parisienne aux JO de 2024. Depuis la présentation du projet par le monde sportif, début février, 19 des 20 conseils d’arrondissements ont donné leur accord. Seuls les écologistes voteront contre, alors que l’UMP apportera son soutien. De quoi assurer un vote positif.

Du froid soufflé par Anne Hidalgo en décembre, on est passé au tiède juste avant la présentation de l’enquête d’opportunité en février. Avec le printemps est arrivé le chaud. Le texte soumis ce lundi au vote est synonyme d’un engagement plein en faveur de cette candidature.

C’est une étape "décisive", précise Jean-François Martin, adjoint chargé des sports à la mairie de Paris : "C’est le moment où la ville candidate apporte son soutien à la candidature et puis exprime, au-delà du souhait d’y aller, la manière dont elle veut y aller, les raisons pour lesquelles elle veut y aller : accélérer la production de logements en Ile-de-France, résorber les inégalités territoriales, faire de Paris une ville toujours plus sportive. C’est aussi notre contribution à ce projet olympique", explique-t-il.
Une candidature qui ne fait pas l’unanimité

Anne Hidalgo s’est laissée convaincre, mais pas toute sa majorité. Et c’est même grâce au soutien de l’UMP que le texte sera adopté, car les seize élus écologistes voteront contre. Jacques Boutault, le maire écologiste du IIe arrondissement, s’en explique : "Quand on a fait une majorité aux élections municipales avec Anne Hidalgo, il n’était pas question de Jeux olympiques qui demandent des investissements structurels lourds et que l’argent public devrait être utilisé à d’autres fins que celle-ci", estime l’élu.

Les Verts auraient souhaité un référendum avant le vote d’aujourd’hui. La consultation des Parisiens n’aura pas lieu. Elle n’a pas été abandonnée pour autant , affirme-t-on du côté d’Anne-Hidalgo. Elle prendra plus la forme de concertation au fur et à mesure de l’avancée du projet.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Messages

Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)