La dépression chez les jeunes reste la principale cause de maladies

La dépression est la cause prédominante de maladie chez les jeunes...

La dépression est la principale cause de maladie et de handicap des jeunes âgés de 10 à 19 ans, selon un rapport publié mercredi par l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) sur la santé des adolescents.

mardi 20 mai 2014, par

Les principales maladies touchant les adolescents sont la dépression, les blessures suite à des accidents de la route, l’anémie, le SIDA, l’auto-mutilation, les problèmes de dos, la diarrhée, l’anxiété, l’asthme, et les maladies respiratoires.

« La dépression est la cause prédominante de maladie » chez ces jeunes garçons et filles, indique l’OMS.

En outre, l’organisation note que les trois causes principales des décès des adolescents dans le monde sont « les accidents de la route, le SIDA et le suicide ».

En 2012, 1,3 million d’adolescents sont décédés dans le monde

La dépression chez les jeunes reste la principale cause de maladies
La dépression chez les jeunes reste la principale cause de maladies © fotolia.com

Environ 330 jeunes sont morts chaque jour de l’année des suites d’un accident de la route.

C’est la première fois que l’OMS publie un rapport complet dédié aux problèmes de santé affectant les adolescents.

Ces problèmes sont liés au tabac, à la consommation de drogue et d’alcool, au Sida, à la santé mentale, à la nutrition, à la sexualité, et à la violence.

« Le monde ne consacre pas suffisamment d’attention à la santé des adolescents », a déclaré le Dr Flavia Bustreo, directrice-générale adjointe pour la santé des femmes et des enfants à l’OMS.

« Nous espérons que ce rapport va attirer plus d’attention sur la santé des 10-19 ans et qu’il servira à déclencher une action accélérée » sur leurs problèmes de santé, a-t-elle ajouté.

Les garçons davantage touchés

La dépression chez les jeunes reste la principale cause de maladies
La dépression chez les jeunes reste la principale cause de maladies © fotolia.com

Les garçons sont davantage touchés que les filles par les accidents de la route, avec un taux de mortalité trois fois supérieur.

La dépression est globalement la cause numéro un des maladies dans cette classe d’âge, et le suicide est la 3ème cause de mortalité.

Certaines études montrent que toutes les personnes souffrant de problèmes mentaux ont enregistré les premiers symptômes dès l’âge de 14 ans.

Selon l’OMS, si les adolescents étaient traités à temps, cela pourrait prévenir des décès et éviter des « souffrances durant toute une vie ».

Le décès en couches est la 2ème cause de mortalité des jeunes filles âgées entre 15 et 19 ans, après le suicide, ajoute l’OMS, et ce en dépit de la forte baisse des décès suite à des complications durant l’accouchement constatée en Asie du Sud-Est, au Moyen-Orient et en Afrique.

Selon des chiffres de l’OMS, il y a 49 naissances en moyenne pour 1.000 jeunes filles âgées de 15 à 19 ans. Les écarts entre les extrêmes sont très grands, et vont de 1 à 229 naissances pour 1.000 suivant les pays.

L’OMS s’est fixé un objectif de permettre l’accès aux méthodes contraceptives à toutes les jeunes filles âgées de 15 à 19 ans, afin de faire baisser le taux de naissance et le taux de mortalité en couches.

La plupart des naissances surviennent dans les pays pauvres ou à revenu moyen.

11% de toutes les naissances au monde concernent des adolescentes dans cette même tranche d’âge (15 à 19 ans).

L’OMS souligne également que la diarrhée et les infections pulmonaires sont les 2ème et 4ème cause de décès des jeunes âgés de 10 à 14 ans.

Le rapport montre par ailleurs moins d’un adolescent sur 4 effectue suffisamment d’exercice physique, soit au moins une heure par jour, et qu’un dans certains pays, un adolescent sur 3 est obèse.

Pour les experts de l’OMS, l’adolescence est un moment important dans la vie pour fixer les bases d’une bonne santé dans la vie adulte.

Beaucoup de maladies non-transmissibles commencent durant cette période.

Pour rédiger ce rapport, l’OMS s’est basée sur des indications fournies par 109 pays.

Les principales causes de décès des adolescents sont : les accidents de la route, le Sida, le suicide, les affections pulmonaires, la violence, la diarrhée, la noyade, la méningite, l’épilepsie, les problèmes d’endocrinologie et les maladies du sang.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Finance éthique & confiance : professionnels de la banque, participez au concours organisé par l'Observatoire de la Finance

mardi 19 mars 2019

Le CFPB-Ecole supérieure de la banque vient de lancer l’appel à participation de l’édition francophone du Prix ’Finance : Ethique & (...)

Crise financière : les risques évalués en mars 2019 par le HCSF sur l'endettement record en France et le Brexit

mardi 19 mars 2019

Le Haut Conseil de Stabilité Financière (HCSF) a publié ce début de semaine une actualisation de sa revue des risques financiers. Les (...)

Immobilier neuf à Serris (77) : PROMOGIM, Lauréat de la consultation de Real Estate Development by Euro Disney

mardi 19 mars 2019

PROMOGIM va construire 148 logements à Serris, en Seine-et-Marne. Ce programme est issu d’une consultation portée par Real Estate (...)

Logement : les 20 propositions de la FNAIM portant sur la fiscalité immobilière, les dépenses publiques et la transition écologique

mardi 19 mars 2019

Dans le cadre de sa contribution au Grand Débat National, la FNAIM, 1ère organisation des professionnels de l’immobilier en France et en (...)

Toujours préoccupé, le bâtiment tourne ses revendications vers l'Europe

mardi 19 mars 2019

La principale organisation du bâtiment français table toujours sur un léger déclin d’activité cette année face au repli du logement neuf, (...)

Darmanin favorable à l'allongement de la durée de travail évoqué par Agnès Buzyn

mardi 19 mars 2019

Le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin a jugé courageuse mardi la proposition de sa collègue Agnès Buzyn sur l’allongement de la (...)

L'agence de notation française Beyond Ratings autorisée par l'ESMA à noter les États, collectivités locales et institutions financières à mandat public

mardi 19 mars 2019

Beyond Ratings, première agence de notation intégrant systématiquement l’analyse ESG à obtenir l’agrément de l’ESMA.