Attention à la sécurité des enfants en voiture.

La responsabilité des parents.

Voyager en sécurité avec des enfants à bord de la voiture ne semble pas couler de source pour tous !L

jeudi 1er juillet 2010, par

Voyager en sécurité avec des enfants à bord de la voiture ne semble pas couler de source pour tous !

L’association Prévention Routière continue de sensibiliser les parents aux bonnes pratiques et au choix de matériel adapté permettant de limiter les risques pour les enfants.

80% des enfants ne sont pas ou mal attachés lors des trajets en voiture.
Réalisée par la Prévention Routière en 2007, une enquête montre les dangers potentiels encourus par les enfants lors de trajets anodins. Sur les 350 enfants environ observés, 32% étaient incorrectement attachés, 39% très mal retenu et 9% n’étaient pas retenus du tout. Certains étaient assis devant alors qu’ils n’avaient pas l’âge, d’autres sur leur rehausseur, mais sans ceinture de sécurité, d’autres encore étaient attachés à deux, etc. Seuls 20% étaient en parfaite sécurité.

Des risques même sur des parcours connus
Les parents ne semblent pas mesurer à sa juste valeur l’impact du système de retenue pour enfant sur leur sécurité. Pourtant, les accidents, même à faible vitesse, sont souvent plus graves qu’on ne l’imagine si l’enfant n’est pas attaché correctement. Même à 50 km à l’heure, la violence du choc est comparable à celle d’une chute du 3ème étage d’un immeuble. 40% des accidents qui ont couté la vie à un enfant passager se sont produits sur des petites distances, souvent inférieures à 3 km.

Petit rappel de règles pour voyager en sécurité
Depuis 1992, tous les enfants de 0 à 10 ans doivent obligatoirement voyager dans des dispositifs de retenue adaptés à leur âge et à leur morphologie, explique une brochure de la Prévention Routière.

li Tous les enfants de moins de 10 ans doivent être attachés à l’arrière. Si le siège est équipé d’une ceinture de sécurité 3 points, la place la plus sûre est alors celle du milieu qui protège des chocs venant des côtés.

li Le bon matériel dépend de la taille de l’enfant. S’il mesure moins de 135 cm, il faut obligatoirement un dispositif de retenue, soit un siège auto. S’il mesure entre 135 et 150 cm, alors il lui faudra un rehausseur afin que la ceinture lui passe correctement sur l’épaule. Au-delà de 150 cm, la ceinture suffit, mais reste obligatoire.

li Pour les nourrissons et les tout petits, il faut choisir la meilleure solution en fonction de l’âge et/ ou du poids de l’enfant. Jusqu’à environ une dizaine de kilos, bébé peut voyager allongé en lit nacelle ou dans un siège auto dos à la route. Les spécialistes sont unanimes, ce siège offre la meilleure protection en cas de collision frontale, pour le cou et les cervicales, explique la Prévention Routière.

li De 9 kg à 18 kg (environ 4 ans), il faut faire voyager l’enfant dans un siège baquet. De 15 à 36 kg (environ 10 ans) le rehausseur, avec et sans dosseret prend le relais.

Dans tous les cas, la Prévention Routière insiste sur le choix de matériel homologué, et répondant aux normes de sécurité européenne. La Prévention Routière veut également sensibiliser les parents au fait de fixer correctement les dispositifs de retenue, car 20 km/h suffisent pour qu’un accident devienne mortel pour un enfant non attaché.

Lire aussi Allô enfance en danger : le 119 a 20 ans !
Lire aussi Future maman ? Adoptez les bons gestes !

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Grand Prix d'architecture à Pierre-Louis Faloci, connu pour ses lieux de mémoire

vendredi 19 octobre 2018

Pierre-Louis Faloci, qui s’est illustré par plusieurs réalisations mémorielles sur des sites historiques, s’est vu remettre vendredi soir le (...)