L’heure du bilan pour la France © Réseau Action Climat France

Lutte contre le réchauffement climatique : la France, donneuse de leçons, respecte-t-elle ses propres engagements ?

La France est réputée pour être une grande donneuse de leçons, dans tous les domaines, sociales, gestion des crises, mais également sur le climat et le respect de l’environnement, tout en n’appliquant pas, évidemment, ses propres recommandations. Bilan chiffré 2018 de ses efforts pour lutter contre le changement climatique, tout n’est pas si mauvais, mais la France pourrait faire tellement mieux.

Publié le

L’année 2018 est l’occasion d’un bilan particulier puisqu’elle clôture la première période de la Stratégie nationale bas carbone (SNBC) et de la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE). L’observatoire climat-énergie fait un état des lieux de la transition énergétique et climatique en France. Les 9 indicateurs principaux sont dans le rouge pour 2018. La France n’est pas sur la bonne trajectoire pour respecter ses propres objectifs sur le climat et la transition énergétique. Un renforcement de l’action est indispensable dans tous les domaines, en particulier dans les transports et le bâtiment pour baisser les émissions de gaz à effet de serre, et dans les économies d’énergie et le développement des énergies renouvelables pour la transition énergétique.

Le projet de loi sur l’énergie et le climat stipule que le gouvernement « présente une explication pour chacun des objectifs non atteints ainsi que les moyens mis en œuvre pour les atteindre. » au Parlement et au CESE dans les 6 mois suivant la remise du rapport du Haut Conseil pour le Climat. Les jeunes et les citoyens de tous âges seront dans la rue les 20 et 21 septembre pour dire haut et fort qu’ils attendent une réponse au plus vite, ainsi que des moyens réglementaires et financiers supplémentaires.

Énergies renouvelables, la France toujours à la traîne

La France a un objectif de 23 % d’énergies renouvelables en 2020 dans la consommation d’énergie. Mais elle en est loin avec seulement 16,5 % en 2018. Résultat : un retard de 19,5 % par rapport à l’objectif fixé.

La France à la traîne pour les énergies renouvelables
La France à la traîne pour les énergies renouvelables © Réseau Action Climat France

Quelques chiffres clés

  • En 2018, les émissions de gaz à effet de serre nationales ont baissé de 4,2 % entre 2017 et 2018, en partie grâce à un hiver doux. Mais ces émissions dépassent de 4,5 % la part annuelle du budget carbone. Les secteurs les plus émetteurs, mais aussi ceux qui ont le plus dépassé leur budget carbone, sont les transports et le bâtiment.
  • Le secteur des transports est le premier émetteur de gaz à effet de serre en France (31 % des émissions). Ses émissions ont baissé en 2018, mais dépassent toujours de 12,6 % l’objectif fixé. En cause : des voitures neuves plus polluantes et un fret routier en hausse.
  • Les émissions du secteur bâtiments ont baissé en 2018, en partie grâce à un hiver doux qui a réduit les besoins en chauffage. Néanmoins, c’est le secteur où l’écart est le plus important avec son objectif de baisse des émissions de gaz à effet de serre : 14,5 % car les objectifs de rénovations énergétiques ne sont pas atteints.
  • En 2018, la consommation d’énergie a dépassé de 4,5 % l’objectif que la France s’est fixé (malgré un hiver plus doux). Les économies d’énergies, y compris fossiles, n’ont pas été au rendez-vous. L’objectif fixé dans la Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) de baisse de 7 % de la consommation d’énergie en 2018 par rapport à 2012 est loin d’être atteint.

Réchauffement climatiqueGaz à Effet de SerreTransition énergétiqueRéduction des gaz à effet de serreÉnergies fossiles

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!