Voitures électriques : Oui, mais il manque encore trop de stations de recharge

Manque d’autonomie, de stations de recharge, les Français sont favorables aux voitures électriques, mais les conditions ne sont pas encore réunies pour que ce marché décolle vraiment...

Les Français ont un a priori favorable sur la voiture électrique, mais sont finalement peu à en acheter, en raison principalement d’un manque d’information sur ce type de véhicules, en termes de prix et d’autonomie notamment, selon une étude Ipsos.

lundi 15 septembre 2014, par

Cette enquête a été réalisée pour l’Association nationale pour le développement de la mobilité électrique (Avere) et le groupe Mobivia - Norauto, Auto 5, Midas, Carter-Cash, Synchro Diffusion, Oxyo-pneus.fr et Bythjul.com - auprès d’un échantillon représentatif de 1.005 personnes, du 22 au 29 août.

Ce sondage révèle que la voiture électrique est, pour 93% des sondés, innovante, pour 92%, respectueuse de l’environnement, mais aussi, pour 81%, économique et agréable à conduire.

Néanmoins, souligne le communiqué de l’Avere et de Mobivia, "de nombreux freins perdurent, qui nuisent à la concrétisation en acte d’achat et proviennent d’un sentiment d’information encore très insuffisant".

Ainsi, le "premier obstacle qui continue d’être évoqué par les Français (est) l’autonomie +restreinte+ de ces véhicules", mise en avant par 64% d’entre eux.

Voitures électriques : Oui, mais il manque trop de stations de recharge
Voitures électriques : Oui, mais il manque trop de stations de recharge © fotolia.com

"44% des Français déclarent qu’ils porteraient plus d’intérêt à la voiture électrique si son autonomie était supérieure à 250 kilomètres par jour", selon cette étude, qui note néanmoins qu’"en France, la distance moyenne parcourue quotidiennement est 31 kilomètres et les voitures passent 80% de leur temps stationnées".

51% des personnes interrogées évoquent également le manque de stations de recharge.

Quant au prix d’une voiture électrique, 71% des sondés ne le connaissent pas, et 83% disent être mal informés des aides de l’Etat pour une telle acquisition. Par ailleurs, le fait qu’"il en coûte 2 euros pour effectuer 100 kilomètres en voiture électrique et 9,10 euros avec une voiture roulant à l’essence sans plomb", est ignoré de 80% des sondés.

Parmi les 12% ayant déjà essayé une voiture électrique, comme conducteur ou comme passager, 70% les trouvent sécurisantes, 72% les jugent fiables et 65% louent leur côté pratique.

La France est le deuxième marché de véhicules électriques en Europe, avec 5.415 immatriculations depuis le début de l’année, selon l’Avere et Mobivia.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Rénovation des logements : l'agence publique simplifie les procédures

jeudi 18 avril 2019

L’Agence nationale de l’habitat (Anah), organisme public destiné à subventionner les travaux sur les logements privés, a fait part jeudi de (...)

Sarthe : la LGV passe près de son château, il obtient plus de 700.000 euros

jeudi 18 avril 2019

Le tribunal administratif de Nantes a condamné Eiffage Rail Express, maître d’ouvrage de la ligne à grande vitesse Bretagne-Pays de la (...)

Où acheter un studio pour le louer ? Top 50 des villes les plus rentables

jeudi 18 avril 2019

Vous souhaitez acheter un bien immobilier pour le louer ? Si vous souhaitez percevoir un rendement attractif, vous devez impérativement (...)

Âge légal de départ à la retraite : 64 ans au lieu de 62 ans semble bien pour le MEDEF

jeudi 18 avril 2019

Le Medef a proposé jeudi de relever l’âge légal de départ en retraite de 62 à 64 ans d’ici 2028, afin d’assurer l’équilibre comptable du (...)