Le développement de l’éolien et du solaire décélère en 2012

Les nouveaux raccordements ralentissent ...

D’après les chiffres du ministère de l’Ecologie, les nouveaux raccordements de puissance électrique d’origine éolienne et photovoltaïque ont décéléré de 9 et 39 % en 2012, détails...

mardi 5 mars 2013, par

**Les énergies renouvelables toujours très minoritaires

Fin 2011, la part des énergies renouvelables dans la consommation totale d’énergie en France atteignait 7,9 %, selon le bilan énergétique dressé par le ministère de l’Ecologie.

Près de la moitié de cette production provenait du "bois-énergie" (46 %) et seulement 5,4 % de l’éolien et 1,2 % de l’énergie solaire thermique.

Une proportion de plus en plus importante, avec un parc éolien qui a franchi le cap des 7.500 mégawatts en 2012 (+11 % par rapport à 2011) quand le photovoltaïque dépassait lui les 4 gigawatts (+37 %).

Cependant, le ministère de l’écologie qui a publié ces chiffres vendredi dernier, note un ralentissement important des nouveaux raccordements d’origine éolienne et solaire de respectivement 9 et 39 %.

Un ralentissement particulièrement marqué au premier semestre pour l’éolien et au second pour le solaire.

**Objectif 2020

© fotolia.com

A l’heure actuelle, l’éolien représente 3 % de la production totale d’électricité en France (contre 2,4 % en 2011), mais si le rythme de 2012 se maintien il faudra 15 ans à la France pour atteindre son objectif 2020 de 19 gigawatts fixé par le Grenelle de l’Environnement.

Le photovoltaïque est lui dans les temps et pourrait même atteindre son objectif de 5,4 gigawatts plus rapidement que prévu.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

France : le patrimoine net des ménages a augmenté de 3,8% en 2017

jeudi 17 janvier 2019

Le patrimoine net des ménages en France a augmenté de 3,8% en 2017, après 3% en 2016, une hausse imputable aux deux tiers aux prix de (...)

Crédits immobiliers en France : désormais sous l'inflation, les taux n'ont pas rebondi en 2018

jeudi 17 janvier 2019

Les banques françaises ont légèrement abaissé en décembre les taux d’intérêts des crédits immobiliers aux particuliers, ces derniers achevant (...)