Devant l’effondrement, du déni de la réalité actuelle à la fin de l’humanité civilisée ? Yves Cochet n’est guère optimiste © stock.adobe.com

Devant l’effondrement, du déni de la réalité actuelle à la fin de l’humanité civilisée ? Yves Cochet n’est guère optimiste

Publié le , mis à jour le

Yves Cochet se propose d’examiner les origines écologiques, économiques, financières et politiques de cet effondrement et, surtout, leurs relations systémiques. Car ce sont ces liens entre causes qui transforment une petite faiblesse quelque part en un effondrement global, une épidémiologie des dominos qui tombent les uns après les autres, dépassant ainsi les seuils de nos « limites planétaires ».

Petite cause, grandes conséquences. Dans son « scénario central » le scientifique décrit et incarne les étapes de l’effondrement depuis les années 2020 jusqu’aux années 2050. Parmi celles-ci, citons une réduction importante de la population mondiale, une ruine des États incapables de gérer les questions de santé ou de sécurité, la fin des énergies fossiles et nucléaire, le passage obligé vers une alimentation plus végétale, plus locale, plus saisonnière ou l’avènement d’une mobilité low tech, sans voitures ni avions.

Voici un ouvrage qui répond à certaines questions qui surgissent lorsqu’une telle perspective sans retour devient évidente. Comment diable se fait-il que les dirigeants du monde aient ignoré cette perspective ? D’où provient cet aveuglement au futur proche, ce déni de réalité ? Et y aura-t-il encore une humanité civilisée en 2050 ? Quelles sont les institutions qui garantiront aux humains de faire société ? Dans quelles conditions de vie subsisteront-ils ?

Yves Cochet est ancien ministre de l’écologie et parlementaire. Docteur en mathématique, il fut membre des Verts, puis du parti EELV et est l’auteur de nombreux ouvrages parmi lesquels Pétrole apocalypse (Fayard,2005) ou anti-manuel d’écologie (Bréal).Il est aujourd’hui président de l‘institut Momentum – un groupe de réflexion sur l’imminence de l’effondrement de la civilisation industrielle et des moyens à mettre en œuvre pour tenter de réduire son ampleur.

Attention : l’idée de l’effondrement est une drogue dure à accoutumance rapide. La plupart des lecteurs de ce livre n’en sortiront peut-être pas complètement convaincus, mais certainement pas indemnes non plus.

Changement climatiqueCollapsologieDécroissanceEffondrement

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.