Le réchauffement climatique perturbe les plantes.

Le rythme saisonnier se dérègle...

Les saisons passent et, d’une année sur l’autre, ne se ressemblent plus. Le réchauffement climatique est en marche et les végétaux en payent lourdement les

mercredi 9 mai 2012, par

Les saisons passent et, d’une année sur l’autre, ne se ressemblent plus. Le réchauffement climatique est en marche et les végétaux en payent lourdement les conséquences.

Ça fait un moment que l’on avait plus entendu parler de lui.

Pourtant, le réchauffement climatique refait son apparition. Il ainsi au centre d’une étude récente qui analyse son impact sur les végétaux.

Un impact sous-évalué
L’impact du réchauffement climatique sur la végétation serait largement sous-estimé. Voici ce que montrent les résultats d’une étude britannique publiée dans la revue scientifique Nature.

L’étude indique qu’en hémisphère nord, certaines plantes sortent de terre beaucoup plus tôt que par le passé. En raison du réchauffement climatique, leur rythme saisonnier s’est décalé. De nombreuses observations avaient été rapportées en ce sens. En début d’année par exemple, nombreux sont ceux qui ont pu constater dans leur jardin des pousses ou des bourgeons qui habituellement ne sortent qu’au printemps.

Des méthodes expérimentales qui sous-estiment l’impact
Différentes études ont travaillé sur des expériences de simulation de réchauffement climatique. Les plantes témoins poussent ainsi dans un environnement chauffé ou une sorte de serre. Ces expériences permettent de mettre en scène un réchauffement de l’environnement et de constater les évolutions qui en découlent. Les résultats avaient ainsi montré qu’effectivement la hausse des températures joue sur la végétation.

Chaque augmentation de 1 degré de température entraine l’apparition de fleurs et de feuilles des plantes entre 1,9 et 3,3 jours en avance. D’après les chercheurs qui viennent de publier leurs résultats dans Nature, ces méthodes ne prendraient pas en compte la totalité des conséquences pour les plantes. Les derniers résultats obtenus montrent que l’impact du réchauffement climatique sur les végétaux est en réalité beaucoup plus important que cela.

Un réchauffement climatique qui dérègle la nature
Selon l

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)