La Chine convoite les hydrocarbures de l’Arctique.

Une consommation énergétique toujours plus grande.

Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, est en visite dans différents pays européens du 20 au 27 avril.Un objectif : se rapprocher des pays qui pourraient

lundi 23 avril 2012, par

Le premier ministre chinois, Wen Jiabao, est en visite dans différents pays européens du 20 au 27 avril.

Un objectif : se rapprocher des pays qui pourraient aider la Chine dans sa quête vers les réserves énergétiques de l’Arctique.

Au programme du voyage officiel du premier ministre chinois, des visites en Suède, Islande, Pologne et Allemagne. À chaque fois, des objectifs précis de partenariats ou de rapprochement sont présents. La Chine s’intéresse de près aux réserves de minéraux de l’Arctique et cherche des appuis.

La Chine a besoin de toujours plus d’énergie
Les réserves en hydrocarbures estimées en Arctique sont impressionnantes. Environ 90 milliards de barils de pétrole et 30% des ressources en gaz mondiales seraient enfouis en Arctique. Or, la Chine, pays le plus consommateur d’énergie au monde, s’intéresse de près aux hydrocarbures enfouis dans l’Arctique.

D’ici 2016, la consommation de charbon de la Chine devrait augmenter de 24% pour s’établir à 3 123 millions de tonnes équivalent carbone. En 2010, la Chine a produit et consommé environ la moitié de la production mondiale de charbon à elle seule. Du côté du pétrole, la Chine est le deuxième pays consommateur au monde en utilisant plus de 10% de la production mondiale en 2011. Pour continuer son développement frénétique, la Chine semble insatiable en énergie.

L’Islande : un pays bien placé
L’Islande, placée à proximité de l’Arctique, offre pour la Chine des avantages stratégiques. Les pays proches de l’Arctique comme l’Islande, la Russie, le Canada et quelques autres pays européens peuvent avoir tendance à vouloir privatiser l’Arctique et estimer qu’ils y sont prioritaires, explique l’Institut chinois d’études internationales. Avec la fonte des glaces, une nouvelle route pourrait s’ouvrir entre l’Asie et l’Europe, permettant de raccourcir considérablement les temps de transport entre les deux. D’autre part, le recul des glaces serait également synonyme d’un accès plus facile aux sources d’énergie.

Des vues de longue date
L’Arctique intéresse la Chine depuis longtemps déjà. La Chine insiste sur le fait que l’Arctique est un domaine public. Contrairement à l’Antarctique, l’Arctique ne bénéficie pas d’un statut spécial le protégeant contre l’exploitation de ces ressources minérales.

À plusieurs reprises et par différents biais, la Chine a montré son intérêt pour l’Islande en essayant de s’y implanter. Si pour l’instant cela reste un échec, les Chinois ne cachent pas qu’ils souhaitent nouer des partenariats avec les Islandais, notamment en ce qui concerne le fret trans-Arctique. Il y a de grands potentiels de coopération dans le commerce bilatéral, la géothermie et l’Arctique a récemment indiqué le vice-ministre des Affaires étrangères chinois.

Le Conseil de l’Arctique, qui regroupe huit grands pays, dont l’Islande, intéresse également la Chine qui aimerait bien y avoir un siège d’Observateur permanent. Si la Suède soutient cette candidature, les Etats-Unis et le Canada sont plutôt réticents. La position de la Norvège devrait jouer un rôle important et sa décision ne semble pas encore prise. S’il a été dit que la Norvège soutiendrait la Chine, les tensions induites par l’attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo, militant pour la défense des droits de l’homme. Tout n’est donc pas encore joué.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

France : le patrimoine net des ménages a augmenté de 3,8% en 2017

jeudi 17 janvier 2019

Le patrimoine net des ménages en France a augmenté de 3,8% en 2017, après 3% en 2016, une hausse imputable aux deux tiers aux prix de (...)

Crédits immobiliers en France : désormais sous l'inflation, les taux n'ont pas rebondi en 2018

jeudi 17 janvier 2019

Les banques françaises ont légèrement abaissé en décembre les taux d’intérêts des crédits immobiliers aux particuliers, ces derniers achevant (...)