Capture écran Twitter

353 millions d’arbres plantés en seulement 12 heures en Ethiopie, un exemple à suivre ?

Planter des arbres est le meilleur moyen pour lutter contre le réchauffement climatique, afin de favoriser l’abaissement du CO2, principal gaz à effet de serre. En Éthiopie, le programme de reboisement prévoit la plantation de 4 milliards d’arbres.

Publié le

Des études affirment qu’en plantant près de 1.000 milliards d’arbres sur la Terre, nous pourrions venir rapidement à bout du réchauffement climatique. Les arbres fixant le CO2 pour leur développement. Par ailleurs, les arbres jouent également un rôle de régulateur thermique pour le sol, en le protégeant de la chaleur.

Bien que l’action du gouvernement éthiopien est avant tout tourné vers sa propre population, dont on ne peut que rappeler sa détresse, le reboisement est une question de survie. Plusieurs programmes du même acabit ont déjà été tentés, en vain, les arbres plantés ne survivant pas suffisamment en nombre.

L’Éthiopie annonce avoir planté 353 millions d’arbres en 12 heures

© France 24 - Twitter

Avec sa vaste campagne de reboisement, « Green Legacy », le Premier ministre Abiy Ahmed veut planter 4 milliards d’arbres avant octobre. Des millions d’Éthiopiens se sont mobilisés lundi pour planter 353 633 660 jeunes pousses, selon le gouvernement fédéral. Un nombre record, qui a dépassé l’objectif de 200 millions fixé par le Premier ministre Abiy Ahmed.

Il faut dire que le pays d’Afrique de l’Est - parmi les plus pauvres au monde - est très peu boisé. La couverture forestière est passée de 35 % à 4 % au cours du XXe siècle, estime l’ONU. Avec sa campagne de reboisement, Abiy Ahmed espère non seulement lutter contre le réchauffement climatique , mais aussi diminuer les achats de bois à l’étranger, coûteux pour l’économie éthiopienne.

Mais les experts restent dubitatifs. Ils rappellent que depuis 10 ans que de telles campagnes existent, leurs effets sont restés très modestes à cause du peu de suivi et de la mort de beaucoup de pousses d’arbres. De plus, le projet du gouvernement fédéral éthiopien est critiqué par ses opposants comme une opération de communication, alors que le pays est confronté à une crise économique, sociale et politique.

ForêtTransition écologiqueChangement climatiqueGaz à Effet de SerreRéduction des gaz à effet de serreRéchauffement climatique

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!