Uber recrute par mailing auprès des chauffeurs de taxi

Un recrutement pour le moins gonflé d’Uber...

Après l’interdiction de l’utilisation d’Uber Pop, Uber recrute pas moins de 10.000 taxis, et cela ne s’annonce pas facile. Les taxis ayant acheté leur licence ne sont de fait pas intéressés !

mercredi 30 septembre 2015, par

La société Uber, spécialisée dans la mise en relation avec des véhicules de tourisme avec chauffeur, tente de recruter des chauffeurs de taxis. Depuis quelques semaines, la société californienne leur envoie des courriers les incitant à travailler avec elle. Ce qui irrite quelque peu la profession d’après les informations publiées par France Info.

La lettre signée Uber est cordiale. Elle appelle les chauffeurs de taxis par leur prénom. Rémi, artisan taxi parisien, a eu la grande surprise d’en recevoir une dans sa boîte aux lettres : "Ils me proposent de venir travailler chez eux, raconte-t-il. J’ai rigolé parce que quand on est propriétaire de sa licence, on ne va pas l’abandonner pour rejoindre une multinationale américaine. Je trouve qu’ils sont un peu gonflés !"

Uber a besoin de milliers de chauffeurs rapidement

D’autres chauffeurs de taxis ont été démarchés à Bordeaux ou encore à Strasbourg. Des chauffeurs disposant généralement d’une licence pour du transport public collectif jusqu’à neuf personnes, mais pas de licence VTC. Ce qui suscite des craintes à la Fédération nationale du taxi présidée par Christophe Vanlierde : "Uber tenterait-il maintenant de déréglementer le transport public collectif ? C’est la question qu’on se pose."

Uber explique simplement avoir besoin de chauffeurs rapidement, après en avoir notamment perdu 10.000 avec l’interdiction d’UberPop. Mais la formation et les formalités prenant désormais huit mois, Uber cible désormais des professionnels opérationnels sans délai. Démarchage pour lequel la société américaine dit utiliser des fichiers publics du ministère des Transports.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

CORRIGÉ : Rénovation urbaine : 5 milliards débloqués en six mois (gouvernement)

jeudi 23 mai 2019

Les grues reviennent dans nos quartiers : cinq milliards d’euros ontété engagés par l’agence nationale pour la rénovation urbaine (ANRU), a (...)

Foncier agricole : les prix des terres d'élevage en net recul en 2018 (FnSafer)

jeudi 23 mai 2019

L’écart entre les prix des terres agricoles destinées à la culture et celles vouées à l’élevage est au plus haut depuis 1997, en grande partie (...)