Terre : 8 milliards de Terriens, pic de 10 milliards attendu vers 2100

Terre : 8 milliards de Terriens, pic de 10 milliards attendu vers 2100 © stock.adobe.com

Jusqu’à combien de Terriens notre planète va-t-elle supporter ?

Publié le

8 milliards de Terriens, c’est fait

Ce mardi 15 novembre, l’humanité a passé un cap important, selon les calculs des Nations Unies : le seuil des huit milliards d’habitants sur la planète. L’Institut national d’études démographiques (Ined) estime que l’on pourrait atteindre dix milliards d’ici 2050. Sur une planète dont les frontières et surtout les ressources ne sont pas infinies.

«  J’entends certains dire que ce serait bien d’être moins nombreux, mais il est illusoire de penser agir à court terme sur le nombre d’humains à la surface du globe, estime le démographe Gilles Pison. L’humanité n’échappera pas à un surcroît de 2 milliards d’habitants d’ici 30 ans, en raison de l’inertie démographique que nul ne peut empêcher. Mais il est possible d’agir, en revanche, sur les modes de vie, et ceci sans attendre, afin de les rendre bien plus respectueux de l’environnement et de la biodiversité, et plus économes en ressources. »

9.7 milliards en 2050

La planète compter 9,7 milliards d’habitants en 2050 et culminer à environ 10,4 milliards dans les années 2080. Un petit nombre de pays seront à l’origine de la majeure partie de cette augmentation. Alors que certains pays continuent de croître rapidement, d’autres voient leur population décliner. Dans le même temps, la population mondiale vieillit, l’espérance de vie mondiale continuant à augmenter et la fécondité à baisser. Tels sont les enseignements des dernières estimations et projections de la population mondiale qui viennent d’être publiées par la Division de la population des Nations Unies (World Population Prospects. The 2022 Revision).

(c) Nations Unies

Davantage de personnes âgées

La population mondiale vieillit, les personnes de plus de 65 ans constituant le groupe d’âge dont la croissance est la plus rapide. D’ici 2050, une personne sur six dans le monde aura plus de 65 ans (16%), contre une sur 10 en 2022 (10%). D’ici 2050, les personnes de 65 ans ou plus devraient être plus de deux fois plus nombreuses que les enfants de moins de cinq ans et aussi nombreuses que ceux de moins de 12 ans. Le nombre de personnes âgées de 80 ans et plus devrait tripler, passant de 157 millions en 2022 à 459 millions en 2050.

Les USA, un mode de vie inadapté ?

« Si tout le monde vivait comme un Américain ou un Français, avec la même pollution, la planète exploserait »
Pour l’auteur de l’« Atlas de la population mondiale  » (Ed. Autrement), la vraie question, « celle dont dépend la survie de l’espèce humaine à terme, est finalement moins celle du nombre d’humains que celle de leur mode de vie ». À la COP27 de Charm el-Cheikh (Égypte), où les principaux dirigeants du monde sont réunis jusqu’à vendredi au chevet de la planète, beaucoup de regards sont d’ailleurs tournés vers les États-Unis.

Parce que c’est aujourd’hui le pays qui émet «  le plus de CO2 par habitant  ». Et à chaque conférence climat de l’ONU revient systématiquement la même donnée statistique : si toute la planète adoptait l’« American way of life », il nous faudrait l’équivalent des ressources de cinq Terres pour permettre à l’humanité de survivre. « L’enjeu pour les pays du Sud est, bien sûr, d’améliorer leurs conditions de vie mais sans émettre autant de gaz à effet de serre que les pays du Nord et donc sans copier nos modes de vie actuels qui ne sont pas durables  », souligne Gilles Pison. Propos publiés dans le Parisien, à retrouver dans son intégralité sur l’édition du jour.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article Terre : 8 milliards de (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...