Etat d’urgence sanitaire : l’Etat de droit fragilisé par le coronavirus © stock.adobe.com

Etat d’urgence sanitaire : l’Etat de droit fragilisé par le coronavirus

Publié le  à 0 h 0

Qu’il ne s’agisse pas d’une intention gouvernementale mais d’effets de bords n’y change rien, le défi de la préservation des libertés publiques face aux mesures visant à enrayer l’épidémie est là.

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!