Particuliers / Associations : Aides financières pour la lutte contre l’abandon des animaux de compagnie

Particuliers / Associations : Aides financières pour la lutte contre l’abandon des animaux de compagnie © stock.adobe.com

Afin d’accompagner la prise en charge des animaux abandonnés ou en fin de vie et de limiter les abandons, cette mesure a pour objectif d’aider les associations de protection animale qui recueillent ces animaux dans des refuges ou qui œuvrent, en partenariat avec les communes, à la stérilisation des chats ou chiens errants et de faciliter l’accès aux soins vétérinaires pour les personnes démunies.

Publié le

Depuis le 1er janvier 2021, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation a mis en place un plan d’actions inédit afin de lutter efficacement contre les abandons d’animaux de compagnie. Développé en partie dans le cadre du Plan de Relance, il a pour objectif de sensibiliser le grand public, d’organiser et d’accompagner le tissu associatif tout en renforçant les sanctions contre les actes de maltraitance.

Ce nouveau dispositif d’aides est accessible pour les associations locales de protection animale indépendamment de leur taille. Il propose des aides de deux natures :

  • Une aide au financement de campagnes de stérilisation de chats ou de chiens (matériel, frais vétérinaires) ;
  • Une aide au financement de travaux ou d’équipements pour des refuges pour animaux de compagnie. Les refuges pour équidés sont également éligibles. Ces aides peuvent être mobilisées pour des travaux de réparation et de modernisation de refuges existants ou pour la création de nouveaux refuges.

Les montants alloués aux projets peuvent aller de 2 000 à 300 000 € par projet, et les dossiers sont instruits par les Directions départementales de la protection des populations (DDPP ou DDCSPP).

Ce dispositif prévoit :

  • la mise en place d’aides à l’investissement dans les refuges,
  • la mise en place d’une aide à la stérilisation des animaux errants (chats en métropole, chiens et chats en outre-mer),
  • la création d’une aide à l’accessibilité aux soins vétérinaires pour les animaux de personnes démunies,
  • la création d’un observatoire national de la protection animale des animaux domestiques afin d’apporter des données objectives de la situation, assurer la transparence sur ces données et participer à l’adaptation des politiques publiques.

Qui peut en bénéficier ?

  • les particuliers, sous conditions de ressources, quelle que soit l’ancienneté de la détention de l’animal bénéficiant des soins vétérinaires,
  • les refuges qui respectent les différentes réglementations,
  • les associations de protection animale qui participent à des actions de stérilisation des chats ou chiens errants, sous convention avec une mairie.

Comment en bénéficier ?

Ce nouveau dispositif d’aides est accessible pour les associations locales de protection animale indépendamment de leur taille. Il propose des aides de deux natures :

  1. une aide au financement de campagnes de stérilisation de chats ou de chiens (matériel, frais vétérinaires),
  2. une aide au financement de travaux ou d’équipements pour des refuges pour animaux de compagnie. Les refuges pour équidés sont également éligibles. Ces aides peuvent être mobilisées pour des travaux de réparation et de modernisation de refuges existants ou pour la création, sous conditions, de nouveaux refuges.
    Concernant l’aide à l’accessibilité aux soins vétérinaires pour les animaux de personnes démunies, la demande sera à adresser auprès d’associations de vétérinaires en partenariat avec des associations d’aide sociale.

Plus d’informations sur le site du Ministère de l’agriculture

Loi contre la maltraitance animaleAbandons d’animaux

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!