La chute des créations d’entreprises en France se poursuit logiquement, les nouveaux micro-entrepreneurs moins nombreux

La chute des créations d’entreprises en France se poursuit logiquement, les nouveaux micro-entrepreneurs moins nombreux © stock.adobe.com

Sans réelle surprise, les créations d’entreprises continuent de baisser en France, selon les dernières statistiques publiées par l’INSEE.

Publié le

Nouvelle baisse des créations d’entreprises en mai 2022

En mai 2022, le nombre total de créations d’entreprises tous types d’entreprises confondus diminue de nouveau (–4,3 % après une baisse de –2,4 % en avril, en données corrigées des variations saisonnières et des jours ouvrables). Les créations d’entreprises classiques décroissent plus fortement (–6,6 % après –1,6 %) que les immatriculations de micro-entrepreneurs (–2,8 % après –2,8 %). En données brutes, le nombre total d’entreprises créées sur les douze derniers mois (juin 2021 à mai 2022) diminue légérement (–0,9 %) par rapport à celui des mêmes mois un an plus tôt (juin 2020 à mai 2021).

(c) INSEE

Baisse du nombre de créations dans le commerce

En mai 2022, les créations d’entreprises diminuent dans tous les grands secteurs d’activité par rapport au mois précédent. En particulier, elles baissent fortement dans le commerce, y compris commerce et réparation automobiles (–7,6 % après –0,6 %). Elles reculent également de façon marquée dans la construction (–4,6 %) et dans l’industrie (–7,7 %).

Diminution des créations au cours des trois derniers mois

En données brutes, le nombre cumulé d’entreprises créées au cours des trois derniers mois (mars à mai 2022) diminue par rapport aux mêmes mois un an auparavant (−3,0 %). Les créations d’entreprises individuelles sous le régime de micro-entrepreneur décroissent nettement (–4,4 %), et celles d’entreprises individuelles classiques reculent fortement (–13,3 %). Cependant, les créations de sociétés restent en nette hausse (+5,3 %).

(c) INSEE

Sur cette période, le secteur des transports et de l’entreposage est celui qui contribue le plus à la baisse (–22 000 créations par rapport au cumul des mêmes mois en 2021, soit une contribution de –7,9 points)*. Moitié moins d’entreprises ont été créées dans ce secteur qu’au cours de la même période un an plus tôt. Au sein de ce secteur, cette baisse est due à celle des créations dans les « autres activités de poste et de courrier » (–22 900 créations au cours des trois derniers mois par rapport aux mêmes mois de 2021) ; ce sous-secteur comprend notamment les services de livraison à domicile.

* La contribution d’un secteur à l’évolution d’ensemble est l’évolution observée dans ce secteur, pondérée par le poids relatif du secteur dans l’ensemble.

Légère baisse des créations sur les douze derniers mois

En données brutes, le nombre total d’entreprises créées au cours des douze derniers mois est en légère baisse (–0,9 % en glissement annuel). Les créations d’entreprises individuelles sous le régime de micro-entrepreneur diminuent plus modérément (–2,8 %) que celles des entreprises individuelles classiques (–10,2 %). À l’inverse, les créations de sociétés croissent fortement (+8,6 %).

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article La chute des créations d'e Publiez votre commentaire ou posez votre question...