COVID/Arrêt maladie : votre arrêt de travail en un clic, sans consultation de médecin © stock.adobe.com

COVID/Arrêt maladie : votre arrêt de travail en un clic, sans consultation de médecin

Une hérésie pour nombre de professionnels de la santé, un nécessité pour freiner la pandémie pour les autres, les salariés peuvent obtenir, en ligne, sans consultation d’un médecin, un arrêt maladie afin de l’envoyer à leur employeur. Et ça marche, 2.500 arrêts maladie demandés en une seule journée. Des conditions strictes s’appliquent afin de limiter les abus.

Publié le

Arrêt maladie sans consultation d’un médecin

Vous êtes cas contact d’une personne contaminée par la COVID, ou bien vous ressentez les symptômes et pensez être porteur.e du virus, car vous avez été en contact avec une personne porteuse du virus, vous pouvez demander votre arrêt de travail en ligne sur les sites officiels declare.ameli.fr (ou declare.msa.fr pour les travailleurs agricoles). Une fois déclaré en ligne via le site Ameli, vous pourrez alors télécharger votre justificatif à envoyer à votre employeur. Vous serez alors suivi pendant une période de 7 jours pour votre convalescence. L’Assurance maladie procédera à un suivi systématique "avec deux à trois appels téléphoniques" au cours de la période.

Attention : Seuls les arrêts maladies demandés sur les sites officiels Ameli ou MSA sont valides. Certains sites vous proposant des arrêts maladies en téléconsultation ne sont pas fiables et ne vous permettent pas de vous assurer de la bonne prise en compte de votre arrêt de travail par l’Assurance Maladie.

Arrêt maladie en un clic : les conditions sont strictes

Seuls les salariés ne pouvant pas être en télétravail sont concernés. Un test COVID doit être obligatoirement pratiqué dans les 4 jours suivant votre déclaration d’arrêt de travail. En cas de test positif, l’arrêt maladie se poursuivra durant votre convalescence, et en cas de test négatif, il sera immédiatement interrompu. À partir du 20 janvier, une visite à domicile par un infirmier sera également proposée à la personne qui s’est auto-déclarée positive.

"Page
Page d’accueil du site officiel Ameli.fr pour la déclaration de votre arrêt maladie (c) declare.ameli.fr

Indemnisation soumise à la condition de réalisation d’un test, peu importe son résultat. Sur le site de l’Assurance Maladie, il est précisé : Une durée maximale de 4 jours est fixée pour couvrir la période de réalisation du test. La prise en charge définitive est subordonnée à la réalisation effective d’un test mais indépendante de son résultat. Après indication de votre date de résultat du test via ce téléservice, votre attestation d’isolement à transmettre à votre employeur ou à votre organisme de formation sera disponible en téléchargement sous format PDF. Les déclarations faites sur ce téléservice ne déclenchent pas une indemnisation automatique. Celle-ci est subordonnée à la réalisation effective d’un test.

Cas contacts

Quant aux personnes "cas contact", identifiées comme telles dans le cadre du "contact tracing" de l’Assurance Maladie, elles doivent continuer à utiliser le téléservice déjà en place pour cette situation (https://declare.ameli.fr/cas-contact/conditions). Si leur test est positif et qu’elles ne peuvent pas télétravailler, "elles entreront dans le nouveau dispositif" et "bénéficieront, à compter du lendemain de la date d’obtention du résultat du test", d’un arrêt maladie sans délai de carence, a précisé la "Sécu".

Pourquoi mettre en place ce dispositif ?

La mise en place de ce dispositif vise notamment à éviter l’engorgement des cabinets de médecins, qui font face ces derniers jours à une hausse des demandes de rendez-vous de la part de malades du Covid-19. Il permet, en outre, un isolement plus rapide des personnes qui pourraient être porteurs du virus.

Des risques de passer à côté de la détection d’une autre maladie...

Attention, les professionnels de la santé sont dans leur majorité contre ce système car cela revient à ce que les usagers effectuent un auto diagnostique. Vous pouvez avoir de la fièvre, tousser, et avoir une maladie qui n’a rien à voir avec la COVID. C’est pourquoi, si vous pouvez consultez un médecin, et que vous n’avez pas été en contact avec une personne porteuse du virus, mieux vaut aller consulter.

L’arrêt de travail en ligne ne doit pas être utilisé dans les cas suivants

Attention, ce dispositif ne doit pas être utilisé :

  • Si vous êtes positif à la Covid-19 et que vous n’êtes pas passé au préalable sur ce téléservice. En effet votre situation sera régularisée lors de l’appel téléphonique de l’Assurance Maladie au titre des actions de contact-tracing.
  • Si vous êtes positif à la Covid-19 et êtes ancien cas contact. Votre situation sera également régularisée lors de l’appel de l’Assurance Maladie.
    Attention : Vous êtes salarié, soignant ou non-soignant, d’un établissement de santé ou d’un établissement médico-social ou d’un centre de l’Établissement Français du Sang : vous devez prendre contact avec votre employeur ou la médecine du travail de votre établissement pour solliciter leur accord avant l’établissement d’un arrêt de travail dérogatoire.
    Pour des raisons de continuité d’activité, certains personnels d’Opérateurs d’Intérêt Vital et de services spécifiques de l’État (ex : Pompiers, Gendarmerie, Nucléaire, Douanes) peuvent bénéficier de dérogations à l’isolement. Si vous faites partis de ces catégories, vous êtes invités à vous rapprocher de votre employeur avant d’effectuer une demande d’arrêt dérogatoire via ce téléservice.
    Les professionnels de santé de ville (libéral ou salarié) ou personnels d’une structure ambulatoire (cabinet médical, officine de ville, centre de santé, laboratoire de biologie médical, transport sanitaire…) ou de l’accompagnement social et médico-social à domicile (SAAD, SSIAD, SPASAD), peuvent dans certains cas faire l’objet d’une dérogation à l’isolement, au cas par cas, en fonction de la nature des symptômes et de la nécessité de maintenir l’offre de soins dans leur territoire. Ils doivent donc avant d’utiliser ce téléservice évaluer l’opportunité de maintenir l’activité (en lien avec leur employeur s’ils sont salariés), ainsi que les mesures renforcées à mettre en œuvre si l’activité doit être maintenue.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Forum des lecteurs : votre opinion, un témoignage, un avis, lancez un débat!