BlaBlaCar : faux trajets, vraies arnaques ! De fausses covoitureuses proposent de faux trajets...

BlaBlaCar : faux trajets, vraies arnaques ! De fausses covoitureuses proposent de faux trajets... © stock.adobe.com

Ce sont avant tout des prénoms féminins qui sont utilisées, par ces arnaqueurs, qui sont des escrocs étrangers. Le but du jeu est d’inciter les usagers de BlaBlaCar de payer un trajet, qu’ils ne pourront évidemment jamais faire...

Publié le , mis à jour le

Des prénoms féminins... Mais pas que...

Le journaliste Valentin Hamon Beugin a raconté son histoire sur Twitter vendredi 18 février. “Ce soir, je pense que j’ai failli être victime d’une grave arnaque sur Blablacar, qui implique (peut-être) des hackers russes”, annonce-t-il d’emblée, espérant que raconter sa (presque) mésaventure évitera à d’autres de se faire escroquer.

Ce soir, je pense que j’ai failli être victime d’une grave arnaque sur @Blablacar, qui implique (peut-être) des hackers russes. J’ai envie de vous raconter ça au cas vous vous retrouveriez dans la même situation
(1/trop)

— Valentin Hamon—Beugin (@BeuginHamon) February 18, 2022

Après que mon train Paris/Douai a été annulé en raison de la tempête Eunice, je décide de me tourner vers Blablacar. Je vois un trajet pour 9 euros (pas cher), proposé par ‘Tiphaine’. Sur son profil, aucune photo et aucune note. Vous trouvez ça louche ? Vous avez raison”, décrit-il dans un premier message. Après l’annulation du voyage, il tente de joindre la conductrice mais un message automatique lui indique qu’il contacte un téléphone du réseau Lycamobile, un opérateur international dont les forfaits sont rechargeables par carte, et tombe sur répondeur.

Pas découragé, il contacte une autre conductrice. “Sophia n’a jamais été notée non plus, mais elle affiche une photo qui semble réglo”, détaille Valentin Hamon Beugin. Une fois encore, son trajet est annulé “en raison d’une erreur de serveur”, lui assure Sophia. Elle lui envoie un nouveau lien pour payer sa course. Sauf qu’à la fin de la procédure, “ma banque me dit que le code en question correspond à... Un paiement de 900,89 BYN (roubles russes)”. Il corrigera plus tard : ce sont en fait des roubles biélorusses.

Comprenant qu’il est victime d’une arnaque, il demande ironiquement à la fausse conductrice si elle connait “Monica” ou “Karina”, d’autres profils qu’il a identifiés comme frauduleux. “Belle arnarque, j’ai failli marcher”, lui envoie-t-il encore. Ce samedi 19 février au matin, le journaliste précise en voyant les nombreuses réactions qu’ont suscité ses tweets : “J’ai bien sûr fait opposition auprès de ma banque, et Blablacar m’a contacté par mail ce matin pour me dire qu’ils sont navrés de cet incident, et que les comptes en question ont été suspendus.”

Les profils peuvent être aussi bidonnés

Se fier uniquement aux profils des membres peut être un leurre également. Démasqués facilement par BlaBlacar, les profils les moins aboutis n’ont que peu de chance de tomber sur des gogos ne vérifiant rien. Mais les escrocs se professionnalisent en fonction de leurs échecs. Rappelez-vous que les premiers emails de phishing étaient en français truffés de fautes d’orthographes, les fautes sites étaient reconnaissables au premier coup d’œil. Ce n’est plus le cas. Les profils sur BlaBlacar peuvent être faux également, il suffit que les escrocs organisent de faux trajets, paient entre eux ces derniers, et attribuent des notes et commentaires positifs.

Ne jamais payer directement aux covoitureurs BlaBlaCar !

Si les profils peuvent être bidons, en réservant et en payant toujours sur la plateforme BlaBlaCar, et non pas en direct avec un autre membre, l’entreprise pourra intervenir bien plus vite, et surtout bloquer les comptes incriminés et ainsi réduire à néant les efforts effectués pour construire ces faux profils.

L’adresse originale de cet article est https://www.francetransactions.com/...

Votre avis

Un commentaire ? Votre avis, lancement d'un débat ? Question ?

💬 Réagir à cet article BlaBlaCar : faux trajets, (...) Publiez votre commentaire ou posez votre question...