Pendant la campagne, la répression continue

mercredi 19 avril 2017

Garde à vue pour des opposants non violents à un parc éolien, garde à vue pour des contestataires du nucléaire militaire, amendes pour des citoyens équipés de casseroles devant un meeting de Fillon… Les autorités continuent à user de réponses juridiques disproportionnées contre les manifestations pacifiques. Il ne fait pas bon exprimer, même pacifiquement, son mécontentement en période de campagne présidentielle. Plusieurs affaires liées à des mouvements non violents de désobéissance civile en font état ces derniers temps. Jean-Baptiste Libouban, Sophie Jallier et Rémi Filliau du collectif Les Désobéissants, ou encore les concertistes équipés de casseroles du meeting de François Fillon à Calais, ont tous été réprimés pour avoir exprimé leur malaise sur la scène publique. Ils se revendiquent comme « défenseurs de la vérité et du bien commun ». Jean-Baptiste Libouban, un pacifiste contre les éoliennes Le 4 avril, et deux autres personnes ont passé sept heures . La raison ? Le 14 janvier 2014, ils étaient intervenus sur le chantier du futur parc éolien de Bernagues, à Joncels (Hérault), avaient pris un fagot de piquets et les avaient remis à la sous-préfecture de Lodève (Hérault) pour manifester leur opposition à ce projet. Ils ont été convoqués sur commission rogatoire de la juge d’instruction de Montpellier pour avoir « commis ou tenté de commettre un vol », ce qu’ils contestent. Depuis, le permis de construire de ces éoliennes a été annulé par la cour administrative d’appel de Marseille. Et en janvier 2017, le Conseil d’État a confirmé cette annulation. est âgé de 82 ans. Il est un disciple du philosophe non-violent Lanza del Vasto et s’est toujours engagé de façon pacifique. Il a aussi été un des inspirateurs (...)

Lire la suite de cet article : https://reporterre.net/Pendant-la-campagne-la-repression-continue

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message