Redevances : la proposition tarifaire d’Aéroports de Paris refusée

L’Autorité de supervision indépendante des redevances aéroportuaires (ASI) a refusé d’homologuer l’évolution des tarifs de redevances proposés pour 2019 par Aéroports de Paris pour Roissy et Orly, estimant que leur produit global dépassait le coût des prestations servies.

mardi 15 janvier 2019, par

Redevances : la proposition tarifaire d’Aéroports de Paris refusée

ADP a proposéune hausse de 2,957%, déjà rejetée en novembre par la commission consultative économique regroupant les compagnies aériennes françaises et étrangères.

"L’augmentation proposée par ADP au niveau des redevances de service public aéroportuaire sur le système d’aérodromes auquel elle conduit dépasse le coût des prestations servies", estime l’ASI dans sa décision en date de vendredi et publiée sur son site.

L’ASI, créée en 2016, examine chaque année les propositions d’augmentation des tarifs des redevances versées par les compagnies aériennes pour financer les services publics aéroportuaires dans le cadre du Contrat de régulation économique (CRE) signé entre les gestionnaires de certains gros aéroports et l’Etat.

La Chambre syndicale du transport aérien (CSTA), membre de la Fnam, la principale organisation professionnelle du secteur aérien, et le Scara (Syndicat des compagnies aériennes autonomes), une autre organisation professionnelle, ont tous deux salué sa décision.

Aéroports de Paris, sollicité parl’AFP, n’a pas souhaité faire de commentaire dans l’immédiat.

"Sur la période 2015-2017, ADP a augmenté son chiffre d’affaire aéronautique de 8%, soit une moyenne de 4% par an, alors que le trafic passager n’a augmenté en moyenne que de 3% par an" sur les aéroports de Roissy et Orly, a indiqué le CSTA dans un communiqué.

Pour Aéroports de Paris, le CRE actuel concerne la période 2016-2020 et les redevances sont soumises à un plafond fixé à 3,5% pour 2019.

La CSTA a souligné que l’ASI a également refusé récemment d’homologuer les tarifs de l’aéroport de Marseille-Provence ainsi que ceux des aéroports de la Côte d’Azur.

sw/tq/LyS

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises

vendredi 15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite (...)

Logement : les conditions s'améliorent, mais les problèmes de chauffage, de bruits et de surpeuplement restent encore bien trop fréquents

vendredi 15 février 2019

Les conditions de logement s’améliore en France, mais restent déplorables. Saviez-vous qu’en France, encore 1.7% des ménages ne possèdent (...)

EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé

jeudi 14 février 2019

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de (...)

Crédit Agricole SA : résultat net de 4.4 milliards d'euros, en progression de +20.6%

jeudi 14 février 2019

La fin d’année 2018, taquine sur les marchés financiers, n’aura pas perturbé plus que de raison l’excellente année de résultats du Crédit (...)