Paris : la construction de la Tour Triangle validée par la justice

Le tribunal administratif a validé le projet de construction de la Tour Triangle dans le sud de Paris, qui doit héberger hôtel de luxe et bureaux dans un immeuble d’environ 180 mètres de hauteur, selon une décision rendue publique lundi.

lundi 6 mai 2019, par

Paris : la construction de la Tour Triangle validée par la justice

"Le permis de construire de la Tour Triangle n’est pas entaché d’illégalité",indique le tribunal dans sa décision, rejetant ainsi les recours de trois associations - SOS Paris, France Nature Environnement Ile-de-France et association pour le Développement harmonieux de la porte de Versailles et ses environs.

Celles-ci estimaient que l’étude d’impact du projetétait "insuffisante" et la procédure suivie entachée d’irrégularités. Des arguments rejetés par la justice.

En outre, le tribunal administratif estime que la "mairie de Paris n’a pas commis d’erreur manifeste d’appréciation en considérant que le projet de la Tour Triangle n’est pasde nature à porter atteinte au caractère ou à l’intérêt des lieux avoisinants" et monuments.

Concernant le recours relatif au bail, le tribunal a estimé "qu’il n’était pas compétent" pour statuer dans la mesure où le contrat "n’est pas un contrat administratif, mais un contrat dedroit privé soumis au code de la construction et de l’habitation".

Avec la cité judiciaire, "la Tour Triangle fait partie de ces nouvelles constructions qui dessinent ce nouveau Paris", s’est réjoui auprès de l’AFP un des défenseurs du projet, l’adjoint à la mairie de Paris en charge de l’urbanisme, Jean-Louis Missika.

La première pierre de la tour doit être posée avant 2020, en vue d’une ouverture avant les Jeux Olympiques de 2024.

Cet édifice de 180 mètres de haut et 42 étages, contre 300 m de haut pour la tour Eiffel, et signé des architectes suisses Herzog et de Meuron, aura un hôtel quatre étoiles de 120 chambres avec un "sky bar", 2.200 mètres carrés d’espace de "coworking" et un équipement culturel de 540 m2.

Très contesté, le projet avait été une première fois rejeté en novembre 2014 puis approuvé avec quelques modifications par le Conseil de Paris le 30 juin 2015, à une courte majorité. Mme Hidalgo avait alors rappelé que la construction du gratte-ciel représentait un investissement privé de 500 millions d’euros et la promesse de 5.000 emplois.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Angers SCO : le stade Raymond Kopa va devenir un lieu de vie permanent

vendredi 10 mai 2019

Le stade Raymond Kopa, qui accueille le club d’Angers (Ligue 1), va connaître un important programme de rénovation pour porter sa capacité (...)

Angers SCO : le stade Raymond Kopa va devenir un lieu de vie permanent

vendredi 10 mai 2019

Le stade Raymond Kopa, qui accueille le club d’Angers (Ligue 1), va connaître un important programme de rénovation pour porter sa capacité (...)

Privatisation d'ADP : il va falloir un peu de patience, concède Le Maire

vendredi 10 mai 2019

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confirmé vendredi qu’aucune privatisation ne serait engagée pour Aéroports de Paris (ADP) durant (...)

Économies : comment réduire ses frais bancaires sans changer de banque ?

vendredi 10 mai 2019

Changer de banque, c’est évidemment ce qu’il faut faire en cas d’insatisfaction : mauvais relationnel avec son conseiller bancaire, service (...)

Impôt sur le revenu : la première tranche passerait de 14% à 11% dès 2020

vendredi 10 mai 2019

Comment abaisser l’impôt sur le revenu pour atteindre la promesse de réduction de 350€ dès 2020 ? Bercy pourrait abaisser de 14% à 11% la (...)