Explosion démographique : En 2050 quels seront les défis à relever ?

10 milliards de terriens d’ici 2050, ça va poser de sérieux problèmes !

Avec une démographie qui ne cesse de croître aux quatre coins du monde, de nouveaux enjeux vont émerger peu à peu. Comment nourrir tous les Hommes ? Comment préserver l’environnement ? Et surtout comment ne pas manquer d’eau ?

mercredi 2 octobre 2013, par

© fotolia.com

Pour quelques milliards de plus.

Nous sommes actuellement 7141 milliards sur notre chère planète bleue. En 2050, nous avoisinerons les 10 milliards selon l’INED (institut national d’étude démographiques) et ça fait beaucoup de monde ! Rien qu’en France, nous passerons de 65 millions d’habitants à 72 millions environ. Les Etats-Unis quant à eux rejoindront le banc des pays qui comptent plus d’1 milliards d’habitants avec pas loin de 1,230 milliards d’américains. L’Asie passera le cap des 5 milliards de résidents alors que la Chine verra sa population diminuée (- 46 000 hab.). En 2050, « L’empire du milieu » perdra donc son statut de pays le plus peuplé au profit de l’Inde. Enfin, le continent africain devrait accueillir sur son sol un terrien sur trois d’ici 2100, soit un quart de la population mondiale ! La démographie va donc redistribuer les cartes et nous confronter à de nouveaux enjeux qui laissent présager un avenir plutôt sombre si des solutions ne sont pas apportées très prochainement.

© fotolia.com

De nouvelles contraintes, de nouveaux défis.

3 milliards d’habitants en plus, cela risque fort de changer la donne. Si nos problèmes actuels nous semblent déjà insurmontables, que va-t-il advenir de ceux auxquels nous seront confrontés en 2050 ? La nourriture, l’eau, l’environnement, autant de préoccupations qui vont devenir de réels défis à relever. La difficulté majeure résidera dans le fait que tous ces facteurs vont avoir entre eux une relation de cause à effet. L’équation est simple : pour nourrir 10 milliards de personnes en 2050, il faudra certainement doubler voir tripler la production agricole mondiale. Seulement, augmenter la production signifie à la fois augmenter considérablement l’activité humaine et donc polluer l’environnement mais aussi consommer davantage d’eau. Aujourd’hui l’activité la plus dévoreuse d’eau est celle du secteur agricole qui consomme 70% des ressources d’eau douce... Imaginez alors à quel rythme nos réserves vont s’épuiser et à quel point nous allons très vite manquer de ce bien si précieux. Depuis 1950, le volume de liquide disponible par an et par personne a presque été divisé par 3, passant de 16 800m3 à 6 800m3 en 2010. En 2050, le volume d’eau disponible sera réduit à 4 800m3... Nous allons donc faire face à un sacré cercle vicieux. Ces nouvelles contraintes devront trouver leur solution et ce le plus rapidement possible. En attendant, chacun d’entre nous peu d’ores et déjà contribuer à réduire l’ampleur du problème en contrôlant sa consommation d’eau ou en contribuant à enrayer le problème du gaspillage alimentaire !

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Open Banking : la révolution est en marche avec Yolt, mise à disposition de son API auprès des entreprises

vendredi 15 février 2019

Les applications d’agrégation de comptes bancaires se sont multipliées ces dernières années. Gratuites pour la plupart, Yolt, pépite (...)

Logement : les conditions s'améliorent, mais les problèmes de chauffage, de bruits et de surpeuplement restent encore bien trop fréquents

vendredi 15 février 2019

Les conditions de logement s’améliore en France, mais restent déplorables. Saviez-vous qu’en France, encore 1.7% des ménages ne possèdent (...)

EKO by CA : 80.000 clients à fin décembre 2018, un succès mitigé

jeudi 14 février 2019

L’offre EKO by CA a le mérite d’être claire : Une carte, une appli, une agence pour 2 € par mois. 2€ par mois, c’est le montant des frais de (...)

Crédit Agricole SA : résultat net de 4.4 milliards d'euros, en progression de +20.6%

jeudi 14 février 2019

La fin d’année 2018, taquine sur les marchés financiers, n’aura pas perturbé plus que de raison l’excellente année de résultats du Crédit (...)