Evacuation en cours dans l’une des plus grandes copropriétés dégradées de Marseille

L’évacuation d’un bâtiment de l’une des plus grandes copropriétés dégradées de Marseille s’annonçait vendredi longue et délicate, dans une ville en proie à une crise inédite, avec 1.500 personnes évacuées depuis quatre semaines de leurs logements vétustes.

vendredi 30 novembre 2018, par

Evacuation en cours dans l’une des plus grandes copropriétés dégradées de Marseille

Rats, humidité, bagarres, électricité délabrée... Le bâtiment A du Parc Corot et ses 96 logements, dans les quartiers Nord, est connu pour concentrer les dangers. La crise ouverte par l’effondrement de deux immeubles du centre de Marseille, qui a fait 8 morts le 5 novembre, a précipité son évacuation.

Conformément à un arrêté de "d’insécurité imminente" pris par la mairie le 23 novembre, des camions de déménagement prenaient en charge vendredi matin les affaires des habitants évacués.

La municipalité a indiqué à l’AFP avoir engagé une "procédure d’évacuation concertée":elle "accompagne le déménagement volontaire" des 27 locataires et des propriétaires et "propose des solutions de relogement" avec l’aide des bailleurs sociaux.

Sur le terrain, cette évacuation débutée jeudi "est menée n’importe comment, la mairie s’en fiche complètement", a toutefois dénoncé la députée LREM Alexandra Louis. Elle assure avoir accompagné vendredi des habitants "quasiment livrés à eux-même alors qu’ils auraient besoin d’un accompagnement social voire psychologique".

Le bâtiment A du Parc Corot compte 96 appartements, dont 27 "légitimement occupés", de nombreux autres étant squattés. L’évacuation des dizaines de squatteurs se fera dans un second temps et incombe à la préfecture, avec au besoin le concours de la police. Ces habitants précaires seront "pris en charge et accompagnées vers des dispositifs adaptés", a précisé à l’AFP la préfète déléguée pour l’Égalité des Chances Marie-Emmanuelle Assidon.

La crise sans précédent que connaît Marseille complique la tâche des autorités : depuis quatre semaines la deuxième ville de France a fait évacuer 193 immeubles vétustes et menaçants pour éviter un nouveau drame.

Les habitants du bâtiment A du Parc Corot s’ajouteront aux 1.509 personnes qui se sont retrouvées sans-domicile fixe du fait de ces évacuations et sont relogées le plus souvent à l’hôtel, les autres dispositifs étant saturés.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Habitat indigne : démission d'un élu LR qui louait un appartement dans un immeuble en péril

mardi 11 décembre 2018

Unélu LR de Marseille, Thierry Santelli, qui louait un appartement situé dans un immeuble déclaré en péril imminent à une famille, a (...)

Paris : premier pas vers un nouvel encadrement des loyers

mardi 11 décembre 2018

La mairie de Paris se porte officiellement candidate pour expérimenter de nouveau, et en vertu de la loi Elan, l’encadrement des loyers, (...)

Primes de Noël 2018 pour les plus modestes : 152€ pour une personne seule, 320€ pour une famille avec 2 enfants

mardi 11 décembre 2018

Cette année encore, 2,3 millions de Français sont concernés par ces primes de Noël, annoncées à titre exceptionnel, comme chaque année, par (...)

Le gouvernement s'intéresse aux agents immobiliers, peu présents dans la loi logement

mardi 11 décembre 2018

Le Premier ministre a lancé une mission parlementaire pour réfléchir à une évolution du modèle des agents immobiliers, une question peu (...)

SMIC : 100 euros nets de plus par mois, au plus tard en avril 2019, sans charges supplémentaires pour les entreprises

mardi 11 décembre 2018

Il ne s’agit pas d’une hausse de SMIC, au sens réglementaire du terme, aucun coup de pouce supplémentaire n’est donné au SMIC directement. (...)

Évasion fiscale : représentants des banques et grandes entreprises convoqués à l'Élysées

mardi 11 décembre 2018

Emmanuel Macron recevra mardi et mercredi les représentants des banques et des grandes entreprises pour leur demander de participer à (...)