Démission de Nicolas Hulot, une juste retour de l’inaction du gouvernement sur les sujets environnementaux pour les Jeunes Écologistes

Après des mois de tergiversations, Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire a démissionné du gouvernement. Ce départ souligne l’inaction coupable du gouvernement sur les sujets environnementaux depuis quatorze mois alors que tous les indicateurs montrent l’urgence d’agir pour lutter contre le dérèglement climatique.

mardi 28 août 2018, par

Après la démission surprise de Nicolas Hulot, au lendemain du coup de pouce accordé aux chasseurs, c’est une nouveau coup dur pour le gouvernement. La popularité de Nicolas Hulot portait cette équipe à bout de bras. Mais les errements de la majorité sur les dossiers clés, tels que le glyphosate, le nucléaire, la transition énergétique, et de nombreux dossiers environnementaux aura eu raison de l’endurance de l’ancien présentateur vedette. De guerre lasse de se retrouver seul dans ce gouvernement a œuvrer pour un monde meilleur, il préfère jeter l’éponge.

Ne rien faire est pire que tout

Dans un communiqué de presse, Les Jeunes Écologistes constatent l’échec de Nicolas Hulot, face aux lobbies faisant feux de tous azimuts. Force est de constater que la bonne volonté d’un ministre minoritaire dans le gouvernement ne suffit pas à contrer l’omniprésence des lobbies de la chasse, du nucléaire, du pétrole, de la finance,… dans les arbitrages et les prises de décisions.
Une fois de plus, la politique gouvernementale se résume à privilégier les intérêts particuliers d’une minorité face à l’intérêt général.

De la loi alimentation en passant par les renoncements sur la sortie du nucléaire, sur l’interdiction du glyphosate, sur la protection animale, les “abaissements du niveau d’exigence” ont été trop nombreux et n’ont trouvé aucune contrepartie. Pire, sur la réforme de la chasse, la parole de Nicolas Hulot a été complètement ignorée pour satisfaire le lobby des chasseurs. Dès lors, il est logique qu’il reprenne sa liberté”, réagit Théo Garcia-Badin, co-secrétaire fédéral des Jeunes Écologistes récemment élu.

Cette annonce doit être une prise de conscience

L’écologie ne peut pas se conjuguer avec le libéralisme prôné par Emmanuel Macron, modèle économique prédateur à l’origine de l’accroissement des injustices sociales, de l’épuisement des ressources naturelles et des dérèglements climatiques actuels et à venir. Ce constat appelle les écologistes à une responsabilité toute particulière – sans compromis – dans l’opposition à la politique menée car seule une mobilisation citoyenne peut dorénavant inverser les tendances.

Aujourd’hui, les arrêtés d’autorisation du GCO (Grand Contournement Ouest autoroutier de Strasbourg) devraient être signés. Les atteintes à l’environnement sont quotidiennes, notre mobilisation doit l’être également” conclut Nina Cormier, co-secrétaire fédérale des Jeunes Écologistes.

La tribu éco-citoyenne a la parole !
Un message, un commentaire ?
Forum

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Se connecter
Votre message

Six Français sur dix opposés à un report de l'âge légal de départ à la retraite

dimanche 24 mars 2019

Six Français sur dix (61%) se disent contre un report de l’âge légal de départ à la retraite pour financer les frais liés au risque de (...)

Delevoye souhaite que le cumul emploi-retraite permette de gagner des points

dimanche 24 mars 2019

Le haut-commissaireà la réforme des retraites, Jean-Paul Delevoye, souhaite assouplir le dispositif de cumul emploi-retraite afin de (...)

CORRIGÉ : Les domaines Center Parcs vont poursuivre leur expansion à l'international

vendredi 22 mars 2019

Center Parcs, marque du groupe Pierre et Vacances déjà forte de 24 domaines en Europe, va développer son concept dans plusieurs nouveaux (...)

Connaissances financières : la grande majorité des Français (77%) estiment ne pas avoir un niveau suffisant

vendredi 22 mars 2019

77 % des Français estiment avoir un niveau de connaissance moyen ou faible sur les questions financières, selon une enquête Audirep (...)

vendredi 22 mars 2019