A l’instar de Paris, 26 mairies d’Ile-de-France veulent encadrer les loyers

A l’instar de Paris, vingt-six maires communistes et républicains d’Ile-de-France ont annoncé mercredi qu’ils s’engageaient à encadrer les loyers pour redonner du pouvoir d’achat aux familles étranglées et réclamé au gouvernement la mise en oeuvre de cette mesure prévue par la récente loi Elan, a-t-on appris auprès du maire de Montreuil.

mercredi 5 décembre 2018, par

A l’instar de Paris, 26 mairies d’Ile-de-France veulent encadrer les loyers

A ces villes de région parisienne, parmi lesquelles figurent Ivry-sur-Seine, Auvervilliers, Bagneux, Gennevilliers, Saint-Denis ou encore Vitry-sur-Seine, se sont jointes trois autres communes : Echirolles , Martigues et Port-de-Bouc (Bouches-du-Rhône).

Toutes ces collectivités proposeront avant la fin de l’année "à leur Conseil municipal d’adopter une délibération demandant à l’État la mise en oeuvre immédiate de l’encadrement des loyers sur le territoire de leur commune", selon un communiqué diffusé mercredi, avant une conférence de presse donnée àMontreuil (Seine-Saint-Denis) par le maire PCF Patrice Bessac et Ian Brossat, adjoint communiste au logement à la mairie de Paris.

Ce dispositif d’encadrement des loyers dans les zones dites "tendues" est prévu à titre expérimental dans la loi Elan (évolution du logement, de l’aménagement et du numérique), adoptée en octobre. Mais le décret d’application de cette mesure n’a pas été publié.

"Les loyers aujourd’hui, c’est le racket. Nous demandons juste l’application de la loi, qui permettrait de réguler le marché", a déclaré à l’AFP le maire de Montreuil.

"Dans de nombreuses villes où le prix du logement monte en flèche, les +gilets jaunes+ ont évoqué ce problème. Le gouvernement a la solution : ça ne lui coûte rien et ça donnerait un signal fort sur le front du pouvoir d’achat", a ajouté Patrice Bessac.

Fin novembre, lamairie de Paris avait annoncé sa volonté de rétablir l’encadrement des loyers.

"Les Parisiens sont étranglés par les prix de l’immobilier. Depuis que l’encadrement des loyers a été annulé par le tribunal administratif en novembre 2017 (décision confirmée en appel en juin 2018),la situation s’est très largement dégradée pour les locataires", avait estimé Ian Brossat, également tête de liste PCF aux élections européennes de mai.

Selon lui, la suppression de l’encadrement des loyers a fait perdre en moyenne 1.500 euros sur une année aux locataires parisiens.

Le prochain Conseil de Paris devrait valider la mesure le 11 décembre. Mais il faudra ensuite que le préfet d’île-de-France prenne un arrêté établissant un prix plafond au mètre carré. Et surtout, il faudra attendre que le gouvernement publie les décrets d’application de la loi Élan.

La tribu éco-citoyenne a la parole !

Habitat indigne : démission d'un élu LR qui louait un appartement dans un immeuble en péril

mardi 11 décembre 2018

Unélu LR de Marseille, Thierry Santelli, qui louait un appartement situé dans un immeuble déclaré en péril imminent à une famille, a (...)

Paris : premier pas vers un nouvel encadrement des loyers

mardi 11 décembre 2018

La mairie de Paris se porte officiellement candidate pour expérimenter de nouveau, et en vertu de la loi Elan, l’encadrement des loyers, (...)

Primes de Noël 2018 pour les plus modestes : 152€ pour une personne seule, 320€ pour une famille avec 2 enfants

mardi 11 décembre 2018

Cette année encore, 2,3 millions de Français sont concernés par ces primes de Noël, annoncées à titre exceptionnel, comme chaque année, par (...)

Le gouvernement s'intéresse aux agents immobiliers, peu présents dans la loi logement

mardi 11 décembre 2018

Le Premier ministre a lancé une mission parlementaire pour réfléchir à une évolution du modèle des agents immobiliers, une question peu (...)

SMIC : 100 euros nets de plus par mois, au plus tard en avril 2019, sans charges supplémentaires pour les entreprises

mardi 11 décembre 2018

Il ne s’agit pas d’une hausse de SMIC, au sens réglementaire du terme, aucun coup de pouce supplémentaire n’est donné au SMIC directement. (...)

Évasion fiscale : représentants des banques et grandes entreprises convoqués à l'Élysées

mardi 11 décembre 2018

Emmanuel Macron recevra mardi et mercredi les représentants des banques et des grandes entreprises pour leur demander de participer à (...)