Le jardinage pour cultiver le bien-être, récolter un lien social plus fort, Merci Raymond, un exemple à suivre

Le jardinage comme connexion sociale

Merci Raymond fait jardiner les habitants de la Cité de la Grand Borne. Une action sociale pour améliorer le quotidien des citadins, cultiver le bien-être et créer des moments de partage autour du jardinage.

mercredi 29 novembre 2017, par
( Social|textebrut) ,

Dans un monde où le béton prend le pouvoir, le collectif de jardiniers Merci Raymond s’est donné pour mission, depuis sa création en 2015, de faire de nouveau une place aux plantes et espaces vert en milieu urbain. Après des premières réalisations réussies (au jardin des Tuileries, Au BHV, dans les rues de Paris ou encore à Station F...), Merci Raymond s’attaque aujourd’hui à son projet de végétalisation le plus ambitieux : la cité de La Grande Borne à Grigny (3 400 logements), avec l’objectif de créer des espaces de bien-être et du lien social en stimulant la main verte des habitants du quartier.

Le jardinage comme connexion sociale

Comment recréer du lien, améliorer le bien vivre et faire parler positivement de la Grande Borne à Grigny plus souvent mise en avant pour ses faits divers ? Tel est le projet ambitieux qui a été confié début Juin par le bailleur social du quartier Les Résidences Yvelines Essonne, au collectif Merci Raymond qui re-végétalise aux côtés des habitants les espaces de la vie du quartier via de nombreux ateliers & activités jardinages :

  • Création de jardinières partagées pour recréer à terme un potager partagé.
  • 21 Ateliers Terrariums, sphères végétales, bombes de graines par groupe de 12 habitants.
  • Actions de plantation dans les espaces d’accueil des 13 loges des gardien(ne)s avec les habitants du quartier.
  • Le fleurissement des jardinières existantes dans le quartier.
  • La création d’un potager dans une école du quartier avec une classe de CP.
  • La participation à un événementiel sur le Développement Durable et l’amélioration du cadre de vie, avec de nombreux partenaires institutionnels et associatifs, avec l’organisation d’une tombola végétale de 200 plantes et la création d’un gaph’ végétal avec les habitants du quartier.

À travers ces différentes actions, Merci Raymond crée une connexion sociale où chacun est libre de participer au jardinage collectif. Petits et grands sont de la partie, tous très enthousiastes à l’idée de se mobiliser pour un jardin commun, un espace de bien-être ouvert à tous, ou encore de créer eux-mêmes de magnifiques compositions florales et végétales. Des activités pédagogiques permettent également au plus grand nombre d’acquérir des connaissances sur les plantes, les fruits de saison etc.

Merci Raymond

Créé en 2015, Merci Raymond voit le jour avec Hugo Meunier, passionné de jardinage grâce au savoir-faire transmis par son grand-père Raymond, agriculteur du sud-ouest de la France. Merci Raymond c’est Hugo, ses deux associés Antoine Baume & Guillaume Hadjigeorgiori, et plusieurs collaborateurs. Une équipe de 10 personnes qui militent pour la préservation de la nature et la revégétalisation de nos villes. Le collectif s’active avec toutes les compétences techniques et créatives pour mener au mieux sa mission : ébénistes, paysagistes, artistes, ingénieurs, communicants, directeurs artistiques etc.

Depuis sa création, le collectif fait parler de lui à travers de nombreuses actions de revégétalisation : unjardin aux Tuileries, des actions de jardinages dans les rues de Paris avec le permis de végétaliser, un rooftop potager pour L’Antenne et sa brasserie ou encore la végétalisation des 34 000m2 de Station F. Maintenant, place à La Grande Borne !

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions