Top Employeurs, un classement honteux !

Une fâcheuse tendance à l’autosatisfaction...

On est jamais mieux servi que par soi-même et les challenges se multiplient jusqu’à l’indécence ou l’inconscience. En témoigne le Top Employeurs et son

jeudi 4 février 2010, par
( France Telecom|textebrut) , , , , , ,

On est jamais mieux servi que par soi-même et les challenges se multiplient jusqu’à l’indécence ou l’inconscience. En témoigne le Top Employeurs et son classement 2009.

France Télécom a connu une vague de 35 suicides, mais a été retenue parmi les 20 lauréats 2009 pour les conditions de travail qu’il offre à ses salariés, avec 5 étoiles !

Le projet Top Employeurs est un système de certification Ressources Humaines unique en France, réalisé chaque année par CRF (institut néerlandais), suivant une méthodologie identique dans 10 grands pays européens.

Les profils de ces entreprises - rédigés par des journalistes indépendants spécialistes des thématiques RH - combinés aux résultats de la recherche conduite par CRF, sont la base de la labellisation des Top Employeurs. Petit détail savoureux : les candidats doivent payer 9 500 euros pour participer au challenge de Top Employeurs.

Les critères de sélection sont au nombre de 5, et sont bien entendu liés à la gestion des ressources humaines dans l’entreprise. En toute logique on trouve donc les items suivants : Rémunération et reconnaissance, Evolution professionnelle, Gestion et implication des talents, Conditions de travail et Stratégie et culture d’entreprise. Et c’est là que ça se gâte...

Pour 2009, c’est France Télécom qui a reçu un prix récompensant les entreprises qui proposent à leurs salariés les meilleures pratiques RH, leur permettant de s’épanouir personnellement et professionnellement au travail.

A la rubrique conditions de travail, l’entreprise, plutôt citée ces derniers temps dans les médias pour les suicides de ses salariés, a même obtenu 5 étoiles ! On atteint ici le summum de la frénésie d’auto-glorification des entreprises en matière sociale.

On aimerait quand même entendre les explications des dirigeants de ce cabinet quant à la mise en valeur d’une entreprise qui a connu 35 suicides chez ses salariés, et dont une enquête, sans précédent, sur la souffrance au travail réalisée par Technologia, cabinet d’expertise français, vient de montrer l’ampleur des dégâts psychologiques chez près de la moitié de ses salariés, cadres y compris.

Ajoutons pour ces observateurs du plat pays voisin, que le président de France Télécom a été prié de laisser sa place au plus vite... Nous nous garderons bien de généraliser les jugements de CRF, et nous préférons penser qu’ils ont un peu trop fumé de... tulipes. Nul doute que pour nos amis hollandais, concitoyens d’Erasme, un des plus grands humanistes chrétiens, la mort d’un salarié au travail reste un drame inacceptable.

Lire aussi France Télécom confirme les souffrances internes ! Lire aussi France Télécom : plus de 76 000 réponses pour l’enquête sur la souffrance au travail !

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions