L’argent de la Journée de solidarité !

Le lundi de Pentecôte donne des idées...

Le fameux lundi de Pentecôte, dit de solidarité, pourrait être complété d’un petit frère alors que l’utilisation des fonds recueillis reste opaque.Le

mercredi 26 mai 2010, par
( Deficit|textebrut) , , , , , , , , , , , , , ,

Le fameux lundi de Pentecôte, dit de solidarité, pourrait être complété d’un petit frère alors que l’utilisation des fonds recueillis reste opaque.

Le gouvernement réfléchirait à une nouvelle journée de solidarité pour financer la dépendance des personnes âgées.

La journée de solidarité a été mise en place en 2004, après la canicule qui avait fait plusieurs milliers de victimes l’année précédente, notamment parmi les personnes âgées. Les salariés des secteurs public et privé étaient alors censés effectuer une journée de travail non payée, la valeur étant reversée au fond de contribution solidarité autonomie, géré par la Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie.

D’après les chiffres publiés par le gouvernement, cette journée a rapporté 1,95 milliard d’euros en 2005, 2,09 en 2006, 2,22 en 2007 et 2,29 en 2008. En raison de la crise, les recettes ont légèrement diminué en 2009, pour se retrouver à peu près au niveau de 2007.

Officiellement, le montant est affecté au financement des dispositifs collectifs et individuels de la perte d’autonomie suivant le schéma suivant : 60% pour les personnes âgées, 40% pour le financement des établissements et services, 20% pour l’association personnalisée d’autonomie et 40% pour les personnes handicapées. Or, il semble que cette règle ne soit pas respectée. Elle subirait régulièrement des entorses pour permettre d’en utiliser une partie au profit de la Sécurité sociale !

Ce n’est pas la première fois que la répartition de cette somme est mise en cause. Diverses associations montent régulièrement au créneau, et l’an dernier déjà, Pascal Champvert, président de l’Association des directeurs au service des personnes âgées, avait accusé le gouvernement de détourner ces crédits pour diminuer les déficits de l’Assurance-maladie.

Selon Laurence Dumont, députée du Calvados et présidente de la mission d’enquête sur l’utilisation de l’argent récolté par la journée de solidarité avec les personnes âgées, non seulement l’argent récolté dans le cadre de cette journée de solidarité avec les personnes âgées n’est pas intégralement versé à ceux à qui il était destiné, mais 150 millions d’euros auraient ainsi servi à colmater le trou de la Sécurité sociale en 2009. Laurence Dumont affirme également que le gouvernement serait en train de réfléchir à la création d’une deuxième journée de solidarité.

On a du mal à imaginer qu’une telle hypothèse puisse se concrétiser sans que toute la lumière soit faite sur la destination des fonds de la journée de solidarité déjà mise en oeuvre. Sans oublier que sa mise en place dans le secteur privé et le secteur public est des plus chaotiques, cette journée étant flottante...

Lire aussi Le service civique remplace le service civil ! Lire aussi Le bouclier fiscal ?

Partagez cet article
La tribu a la parole : A vous de commenter !

Vos commentaires, questions, réponses, réactions